Quoique les achats divergent en amont de Noël et du Nouvel An, les consommateurs se focalisant davantage sur les jouets et les présents pour la première fête et plus sur les aliments festifs, les boissons alcoolisées et les pétards pour la Saint-Sylvestre, un fait demeure : les hypermarchés emploient de plus grands moyens pour exposer de belles vitrines de jouets, de chocolats et autres décorations de Noël pour attirer les clients. Beaucoup de couleurs gaies qui créent certes cette bonne ambiance de fêtes mais qui ne sont pas sans soumettre plus d’un à la tentation. À deux semaines de Noël, certains ont préféré démarrer leurs achats dans les supermarchés pour éviter le stress de la grande foule de dernière minute. D’autres attendent leur salaire qu’ils recevront à partir de la semaine prochaine pour s’y mettre…

Jouets, chocolats, decorations de Noël, sapins…Depuis fin novembre, les hypermarchés ont aménagé des rayons additionnels pour mieux attirer la clientèle. Certains, à l’instar de Jumbo Phoenix, ont consacré un très large rayon aux jouets, produits phares à quelques semaines de la visite de Santa Claus. De surcroît, en ce temps de grandes vacances scolaires, les supermarchés reçoivent plus de monde qu’en temps normal, certains parents étant en congé pour sortir leurs enfants, comme ce père de famille de trois enfants venu acheter un gateau pour l’anniversaire de sa fille. Les achats de Noël, pour lui, attendront. « J’attends le salaire de la semaine prochaine pour les grands achats. Mon fils a commandé des jeux de PS4, ma fille de svêtements et la dernière des jeux de Lego. On voit beaucoup de choses intéressantes mais on doit faire attention à ce qu’on achète. Autrement, ce sera difficile à la rentrée car il y a des manuels scolaires à acheter. Nous n’avons prévu aucun budget pour les pétards », explique-t-il.

« Nous avons exposé les jouets depuis mi-novembremais les achats de Noël vont vraiment démarrer la semaine prochaine », indique Mike Li, responsable d’Intermart de Bagatelle. Selon lui, alors qu’en amont de Noël,les consommateurs se ruent davantage sur les présents, les jouets, les chocolats, le foie gras, la bûche et la dinde, les demandes pour les boissons alcoolisées, les petards et les aliments festifs démarreront vraiment à partir du 26 décembre.

Quels sont ces produits queles supermarchés proposent déjà pour Noël ? À Intermart de Bagatelle, outre des canards, pintades et crevettes disponibles tout au long de l’année, l’hypermarché a fait le plein de dindes, produit très demandé pour les 24 et 25 décembre, des ailerons de dindonneau, des magrets de canard, des rouleaux de dinde, des drumsticks de dindonneau, du marlin fumé, de grosses crevettes et camarons surgelés, des escargots, Au niveau des saveurs plus typiquement mauriciennes,en apéritifs, notamment, l’on retrouve toujours au rayon surgelé, des samoussas, des croquettes, du pain à l’ail et des piments farcis.

Contrairement à Intermart de Bagatelle, à Jumbo Phoenix, selon un responsable,« la vente au niveau des jouets va bon train » depuis quelques semaines déjà.« Les gens n’attendent pas la veille de Noël. Dès la fin du mois de novembre, les jouets ont commencé à partir et cela va crescendo jusqu’au 25 décembre.Deux jours ou trois avant Noël, nous ferons une promo sur les jouets afin de tout liquider pour laisser del a place à des nouveautés l’an prochain. Mais, il n’y aura pas beaucoup de variétés qui resteront à la veille de Noël. Du 26 au 31 décembre, ce sont les produits alimentaires et des boissons alcoolisées qui seront plus demandés. Les décorations et les sapins artificiels ont du succès aussi »,explique-t-il.

Les pétards et feux d’artifice occupent déjà une place importante à Jumbo Phoenix. Parmi, une boîte attire notre attention, son prix s’élevant à Rs 5 989. D’autres bouquets moins chers peuvent être obtenus à Rs590. « Les gens ne regardent pas les prix. Ils achètent »,commente un responsable de rayon.

Fruits de mer et boucherie

Jumbo Phoenix tente aussi le tout pour séduire sa clientele à travers une panoplie de fruits de mer et de preparation boucherie pour les fêtes. En effet, sur un grand panneau suspendu, sont affichées deux grandes listes. Les amoureux de fruits de mer et de poissons trouveront leur bonheur avec ces produits importés de France : saumon frais, noix de Saint Jacques, moule de pêche, truite rose vidée, sole, aile de raie pelée,bulots cuits, maquereau moyen, merlan moyen, carpelet, moule bouchon, bigorneaux cuits, tourteaux cuits, huîtres fines, homard, lotte et crevette rose cuite… Le client doit toutefois passer sa commande d’ici le 14 décembre pour avoir son produit le 29 décembre. Côté boucherie,histoire de vous faire saliver, au menu, entrecôte d’angus, côtes de boeuf, gigot d’agneau, carré d’agneau, brochette d’agneau, foie gras, canard,pintade, farcie de porc, poulet désossé farci au foie gras, aux pruneaux, aux fruits secs, rouelle de porc et rôti de porc,entre autres. Les commandes doivent être passées avec deux jours d’avance.

Face à toutes ces options,que feront les consommateurs? Certains se laisseront tenter en profitant de telles facilités alors que d’autres s’en tiendront à leurs priorités.Pour cette habitante de Camp-Fouquereaux, un budget a été prévu pour des cadeaux à ses enfants, don’t un téléphone et des vêtements pour son aînée. « Nous aurons du champagne, du vin, des boissons gazeuses, du porc rôti, des calamars croustillants et des gateaux piments que je préparerai moi-même. Le 24 décembre,on ira au restaurant, le 31,ce sera grillade chez moi avec des voisins. Le 1er janvier,après la messe, nous fêterons la nouvelle année avec ma belle-mère et ma mère.Ensuite, du 2 au 5 janvier,nous irons camper », dit cette mère de famille. Une autre mère de quatre enfants indique que Noël se fêtera en famille avec la traditionnelle dinde, la bûche et une grillade.« Je commence à faire quelques emplettes car après ce sera la grande foule ». Le temps des fêtes est aussi le temps des excès et l apériode de se laisser un peu tenter, de se faire plaisir en famille et entre amis, mais aussi de savoir garder en tête le budget fixé. Un dilemme, avouons-le, presque cornélien…des pavés de filet d’autruche, des coquilles Saint-Jacques