Avec 82 nouveaux cas signalés depuis fin février, principalement dans la commune de Saint-Paul, le risque d’une épidémie de dengue se précise à La Réunion, où depuis le début de l’année, 200 cas ont été enregistrés. Maurice est pour l’heure épargnée.

Mais le ministère de la Santé appelle à la vigilance. Il est ainsi recommandé aux passagers se rendant à l’île de la Réunion de porter des vêtements à longues manches et des pantalons, qui couvrent autant que possible tout le corps, afin d’éviter les piqûres de moustique.

L’application des crèmes antimoustiques sur les parties exposées du corps à trois ou quatre heures d’intervalle, l’utilisation des moustiquaires et des produits antimoustiques comme les serpentins ou diffuseurs électriques sont aussi conseillées. En cas de fièvre ou douleurs musculaires, les malades doivent se rendre dans un centre de santé le plus proche.

Par ailleurs, il est vivement conseillé aux passagers de retour de La Réunion de rapporter tout cas de fièvre ou de douleurs musculaires au bureau sanitaire régional le plus proche de leur résidence.