Le lutteur Gilbert Émilie et l’athlète Jessika Rosun sont les deux capitaines qui auront la tâche de mobiliser à bloc leurs coéquipiers du Club Maurice à Glasgow. Âgé de 30 ans, Gilbert Émilie est l’un des rares sportifs mauriciens à afficher à ce stade des prétentions de médaille face à des adversaires d’envergure. Il fait preuve d’une confiance inébranlable lorsqu’il avoue sans ambages que « mon ambition est de remporter une médaille, l’or de préférence vu que l’expérience est acquise. Je suis confiant de pouvoir toucher le podium. Dans ma tête, cet objectif s’est déjà concrétisé. »
Quatre ans de cela à New Delhi, il s’était classé 5e sur 14 pays dans la catégorie des 66 kg. Et bien qu’il concourra cette fois en 74 kg, il ne perd pas pour autant le moral, se sentant plus aguerri et prêt à entrer dans l’histoire… Il lui reste néanmoins, dit-il, à découvrir quels seront ses adversaires sur la plateforme.
« J’attends d’être sur place. Mais peu importe les adversaires que j’affronterai, la confiance est déjà là. » Pour lui, le mot d’ordre est « discipline et rigueur » afin que ses coéquipiers et lui-même fassent bonne figure et défendent au mieux les couleurs du pays.
De la même façon, Jessika Rosun, 23 ans, veut donner l’exemple. Médaillée de bronze aux Jeux de la Francophonie l’an dernier (Nice) avec 49,36 m, elle a franchi pour la première fois les 50 m cette année en atteignant 50,13 m, sa meilleure marque personnelle, lors d’un stage de compétitions effectué en Afrique du Sud.
Consciente que le niveau sera supérieur à Glasgow, elle veut tirer le maximum d’enseignements de cette première expérience aux Jeux du Commonwealth. « Pour être médaillée, il faudra d’abord s’assurer d’être parmi les huit finalistes et ensuite lancer définitivement au-delà des 50 m. Donc, l’objectif est de me surpasser comme à Nice l’an dernier où j’ai finalement et de manière inespérée fait un podium », fait-elle valoir.
Après son passage à Glasgow, elle abordera le mois prochain les championnats d’Afrique prévus du 10 au 14 août au Maroc.