Ils ont été les acteurs de l’année sportive 2014, faisant honneur au quadricolore mauricien à force de courage, d’abnégation, de volonté, de discipline…Les judokates Christiane Legentil, Anabelle Laprovidence, le boxeur Kennedy St-Pierre et le tireur James Agathe ont tous brillé. Retour sur ces champions qui devraient très certainement faire parler d’eux cette année.
Christiane Legentil, d’origine rodriguaise, a remporté la médaille d’or à l’Africa Judo Open Mauritius en novembre dernier et occupe actuellement le 25e rang mondial de sa catégorie des moins de 52 kg. Elle est aussi la première africaine dans ce classement. Autant dire que la judokate avait commencé à montrer le bout du nez depuis quelque temps. A 22 ans, Christianne Legentil a désormais pris de l’ampleur, de l’assurance et de la puissance. A bien voir, la métamorphose s’est opérée depuis les Jeux olympiques de Pékin en Chine en 2012 où elle avait terminé huitième de sa catégorie après avoir raté de peu une médaille de bronze. Reculer pour mieux sauter dit l’adage. La montée en puissance de Christianne Legentil symbolise parfaitement cette réflexion puisqu’elle a depuis accompli des progrès importants. Boursière olympique et également bénéficiaire d’une bourse d’excellence auprès de l’Etat mauricien, Christiane Legentil a eu l’opportunité de participer à des stages et compétitions de très haut niveau à l’étranger.
Les fruits de son travail ne sont donc certainement pas dus au hasard. C’est l’accomplissement de plusieurs mois d’efforts, de sacrifice et de rigueur. Après sa médaille d’argent au Grand Prix d’Astana au Kazakhstan, une médaille d’or à l’Africa Judo Open Mauritius, la Rodriguaise a décroché une médaille de bronze à Qing Dao en Chine. Une chose est sûre : Christiane Legentil est faite d’un autre métal. Elle est de ces championnes qui ne reculent devant rien et elle le prouve actuellement. Elle est sur la montante et fera encore mieux cette année  à travers les compétitions où elle sera appelée à défendre les couleurs mauriciennes.
Kennedy St-Pierre encore plus fort
Anabelle Laprovidence a elle aussi été à l’honneur en réalisant une brillante performance lors des Jeux du Commonwealth en août dernier à Glasgow. Elle a été médaillée de bronze dans la catégorie des +78 kg. Anabelle Laprovidence a mis fin à la longue période de disette au judo lors des Jeux du Commonwealth, Antonio Félicité étant le dernier médaillé de la discipline en 2002 à Manchester. À noter que cette médaille de bronze a suivi celle obtenue aux Championnats d’Afrique. Véritable battante, elle avait arrêté le judo pendant un an avant de revenir en force au plus haut niveau. Autant dire qu’Anabelle Laprovidence possède toutes les qualités nécessaires pour réussir car elle possède un gros potentiel.
Comment passer sous silence la belle prestation de James Kennedy St Pierre?Après plusieurs mois d’arrêt, il a marqué son retour de la plus belle manière qui soit en accédant en finale des moins de 81 kg aux Jeux du Commonwealth. Chapeau donc au boxeur et à tous ceux qui continuent de croire en lui, car James Kennedy St Pierre est également un champion hors pair et qui est capable de viser très haut dans moins de deux ans aux Jeux olympiques de Rio. Car changer à deux reprises de catégorie et continuer à gagner avec la même aisance n’est pas donné à tout le monde. Après avoir brillé chez les moins de 69 kg, il est passé chez les moins de 75 kg avant de se retrouver finalement chez les 81 kg. Il faut le faire !
A 21 ans, James Kennedy St Pierre a connu une année faste, tout comme en 2011 où il avait remporté deux médailles d’or lors des Championnats et des Jeux d’Afrique ensuite. On pensait alors que sa carrière avait décollé. Mais entre 2012 et 2013, le boxeur a été incapable de poursuivre sur cette bonne lancée et de rester dans cette même dynamique. Conséquence : il avait fini par ranger ses gants. A un moment donné, James Kennedy St Pierre s’était même converti en agent de sécurité. Grâce à des personnes de bonne volonté, notamment l’entraîneur de l’école de boxe de Tranquebar, Gaëtan Runghien, son père spirituel et surtout celui qui l’a grandement aidé à faire ses premières armes,  James Kennedy St Pierre s’est repris en main.
Petit à petit, il a repris goût à la boxe. Bien encadré par l’entraîneur Judex Bazile et son assistant Richard Sunee, sans oublier Josian Lebon, James Kennedy St Pierre a effectué un retour en force dans le paysage sportif mauricien. Il a recommencé à faire mal sur le ring et qui plus est, son style propre à lui, voire le côté fantasque, lui a valu un ticket dans le circuit professionnel de l’Association internationale de Boxe. En trois combats, il a concédé deux défaites et remporté un. Cette fois, les feux sont au vert pour le boxeur de Tranquebar. A lui donc de savoir abattre ses cartes lors des mois et années à venir. James Kennedy St Pierre peut entrer dans l’histoire, mais c’est à lui maintenant de savoir gérer sa vie professionnelle pour ne pas se retrouver dans la même situation que celui de 2012 et 2013.
James Agathe, la régularité du champion
Le tireur mauricien d’origine rodriguaise, James Agathe, est un régulier au niveau des performances. L’année 2014, C’est un habitué du classement des meilleurs sportifs de l’année. Deuxième en 2013 après être monté sur la plus haute marche du podium aux Championnats du monde de low-kick à Sao Paulo (Brésil), le tireur d’origine rodriguaise se maintient au plus haut niveau ayant cette fois-ci remporté le plus précieux métal à la Coupe du Monde de Kick-Boxing en Hongrie en juin dernier dans sa catégorie des moins de 81 kg . Il a pris la mesure du Russe Aleksandr Drobinin lors de l’ultime duel, signant une victoire à la majorité des juges (2-1).
Double vainqueur en 2010 et 2011, notre compatriote avait fait l’impasse sur l’édition 2012. James Agathe affiche désormais une assurance qui ne ment pas. Son pari de réussir son retour dans le gratin mondial du kick-boxing après une déviation vers la boxe anglaise en 2011 a été largement remporté. Espérons qu’elle se poursuivra. Petite pensée également pour Facson Perrine, qui a décroché une troisième médaille d’or l’année dernière aux Championnats d’Afrique pour la troisième fois de sa carrière.