Photo illustration

Ils sont une quarantaine de personnes à se retrouver sur le pavé. Employés chez la compagnie Bel Air Agricultural Ltd, ils ont été licenciés le mardi 25 juin.

La direction a émis un communiqué hier soir pour expliquer les raisons de cette décision. Elle évoque « des pertes importantes ces cinq dernières années, en raison, d’une part, de la baisse considérable du prix du sucre sur le marché mondial et d’autre part, de l’augmentation de la masse salariale. Tous les efforts de l’entreprise pour tenter d’amortir les pertes, notamment à travers la diversification de ses activités agricoles, et par ricochet, préserver la sécurité d’emploi de ses salariés n’ont malheureusement pas été fructueux ».

On apprend également que les négociations pour une compensation, basée sur l’ancienneté, avaient démarré l’année dernière suite à la demande des employés pour un départ prématuré à la retraite.

Une rencontre est prévue ce matin, mercredi 26 juin, entre la direction et le syndicaliste Lall Dewnath pour ouvrir les discussions autour des barèmes de compensation.

Ci-dessous le communiqué de presse.