Le dimanche 8 juillet sera organisée une journée de nettoyage et d’embellissement du village du Tamarinier, à côté du Restaurant Le Dauphin Bleu. Cette initiative revient à l’ONG Le pont du Tamarinier qui souhaite que ce soient les villageois qui s’occupent de cette journée. Par la suite un terrain de jeux d’enfants et de sport sera aménagé pour les habitants du village.
La journée de nettoyage n’est qu’une étape avant d’autres activités liées à l’embellissement du village. La création d’un jardin d’enfants, d’un terrain multisports, du premier jardin potager du village, d’un jardin de détente par la plantation de plantes endémiques, florales et décoratives et l’installation de bancs ainsi que la mise en place d’une poubelle de tri des déchets sont aussi les objectifs de l’association Le Pont du Tamarinier. La grande journée de nettoyage, dimanche, se tiendra de 9 h à 14 h.
Plusieurs ministères et ONG ont apporté leur soutien. « Le ministère des Collectivités locales met à notre disposition une machine JCB pour nous aider dans le nettoyage du terrain actuellement inoccupé et qui sera réaménagé en jardin d’enfant et en terrain multisports », explique Priscilla Martial, la coordinatrice du projet.
« Nous avons aussi contacté la Mauritian Wildlife pour obtenir quelques plantes endémiques qui seront offertes aux 42 familles du village, et qui seront également réparties dans les lieux communs du village. La MWL nous a offert 105 plantes », poursuit Priscilla Martial.
« Pour ce projet, nous avons obtenu des semences auprès du ministère de l’Agro-industrie, de l’AREU et d’Éric Mangar, responsable du Mouvement pour l’autosuffisance alimentaire. Une fois que les légumes seront récoltés, ils seront vendus aux villageois à un prix raisonnable, ce qui nous permettra d’acheter à nouveau des semences, du compost et éventuellement des accessoires pour le jardinage ».
Afin que cette journée puisse être une réussite, l’ONG demande l’aide des habitants et des bénévoles de différentes associations présentes dans la région de Rivière-Noire. « Nous sommes malheureusement toujours dans l’attente d’obtenir de la terre fertile pour les deux jardins potagers du village, que nous comptons inaugurer ce dimanche. Nous aurions besoin également de pots de peinture et de pinceaux pour peindre les bancs du village, et les quelques pneus usagés. Les couleurs que nous souhaiterions obtenir sont le mauve pastel, rose pastel, jaune, blanc, bleu pastel », indique Priscilla Martial.