La présidente de la République Ameenah Gurib-Fakim a quitté le pays samedi pour Londres où elle doit procéder à l’ouverture d’une conférence internationale des Nations unies consacrée à l’Afrique. Le thème : « Africa’s scientific and industrial development ».
Quelque 200 participants ainsi que plusieurs ministres africains sont attendus à cette conférence. La Conférence est organisée par Planet Earth Institute, une organisation non-gouvernementale qui se dévoue en vue d’une « scientific independence of Africa ». Ameenah Gurib-Fakim participera à cette conférence à l’invitation du Lord Paul Boateng, Trustee du Planet Earth Institute.
On s’attend à ce que dans son discours inaugural, elle souligne les efforts entrepris par Maurice pour promouvoir la recherche scientifique, la technologie et l’innovation et explorer le rôle que peut jouer le secteur privé en vue de générer la « scientific excellence ».
Parmi les décideurs qui seront présents à Londres figurent le professeur Naledi Pandor, ministre sud-africain responsable de la Science et de la Technologie, le prof. Sandy Tickodri-Togboa, ministre de l’Education de l’Ouganda, Shiferaw Shigutie, ministre de l’Education de l’Ethiopie et le professeur Mary Tew Niane, ministre de l’éducation supérieur et de la recherche du Sénégal. Des entreprises telles que IBM Research – Africa, Elsevier, TAAG Angola Airlines et Banco Valor participeront à cette conférence.
« Maurice est fière d’avoir investi dans l’excellence scientifique et dans la création de la recherche à travers son histoire. Going forward, science and technology and sustainable development will be the key to create wealth and jobs for our young people, both in Mauritius and across the mainland African continent », a affirmé à la presse Ameenah Gurib-Fakim. Elle souhaite que cette conférence puisse contribuer à l’avancement de la recherche scientifique et technologique en Afrique.