Mungur Pool House, opérant au marché de Curepipe, a réalisé une première pour le 177e tirage du Loto d’hier soir. Deux des trois tickets gagnants de la cagnotte de Rs 29,2 millions avec les 6 bons numéros ont été validés chez le même détaillant au Mungur Pool House avec le 3e toujours dans la ville de Curepipe, soit à la boutique Ah Yen à la rue Lislet Geoffroy. Ces 3 tickets gagnants bénéficiront chacun de Rs 9,7 millions. Le précédent veinard du Jackpot du Loto venait également de Curepipe après avoir enregistré son ticket gagnant au supermarché Winners de Forest-Side.
Ghian Mungur, le gérant de la Mungur Pool House, est aux anges en apprenant que 2 des 3 tickets gagnants ont été émis par le terminal du Loto chez lui. Cet homme de 52 ans, qui gère cette Pool House depuis 33 ans, partage cette joie des plus légitime avec son épouse, qui travaille à ses côtés au marché de Curepipe.
« Ce n’est pas tous les jours qu’un détaillant se retrouve avec deux multimillionnaires sur les bras pour le même et unique tirage. Probablement, il faudra vérifier si l’un des tickets gagnants n’est pas une association que je vends à Rs 50 la part. Mais à ce stade, en raison du roulement des passants au marché, il est extrêmement difficile de pouvoir identifier les gagnants », avoue ce père de trois enfants qui, malgré leur âge, préfèrent toujours « lakaz mama ».
Ghian Mungur ne croit pas que l’ouverture de la saison hippique d’hier aurait généré des répercussions sur son chiffre d’affaires. « Cette première journée de courses n’a nullement gêné les opérations du loto. Lekurs ine tombé inpé », laisse-t-il entendre.
Les deux tickets gagnants avec une mise de Rs 200 chacun ont été enregistrés chez Mungur Pool House dans la matinée de mercredi. Et si les deux tickets gagnants étaient des associations vendues à Rs 50 la part? La coïncidence aura été trop belle. Mais la confirmation devra être obtenue ce matin quand Ghian Mungur, habitant Lapeyrouse, Eau-Coulée, procédera aux premières vérifications en ouvrant son commerce ce matin.
De l’autre côté de Curepipe, en particulier devant la boutique Ah Yen à la rue Lislet Geoffroy, des pétarades se font entendre juste après la retransmission du tirage du Loto à la télévision. L’épouse de Gaëtan Yan Fook Cheong arrive difficilement à maîtriser sa joie à l’annonce du coup du gagnant du jackpot du tirage d’hier soir.
Le contentement du gérant de cette boutique de quartier est encore plus grand car il est convaincu que le veinard doit habiter dans les parages. « Mo labutik li frékanté par bann dimoune ki reste dan landrwa. Péna klian ki sorti loin ki vine kot moi. Apré se premye fwa ki nou labutik gagn ène gro lo kulsa. Ene ghra zafer sa », déclare le gérant de la boutique, qui existe à cet endroit précis de Curepipe depuis au moins 70 ans. « Mais je ne m’occupe de la boutique que depuis une douzaine d’années, ayant pris la relève d’un de mes oncles », ajoute ce père de trois enfants, dont un entreprend des études universitaires à l’étranger.
Gaëtan Yan Fook Cheong, âgé de 52 ans et connu de tous ses clients, s’attend à faire connaissance dans les prochaines heures avec ce nouveau multimillionnaire du Loto. « Mo pou bizin konne li si li vine guette moi », conclut-il, débordant d’optimisme.