Nato heads of government (front row L-R): Britain's Prime Minister Boris Johnson, NATO Secretary General Jens Stoltenberg, US President Donald Trump and Turkey's President Recep Tayyip Erdogan (middle row L-R) France's President Emmanuel Macron, German Chancellor Angela Merkel, Greek Prime Minister Kyriakos Mitsotakis, Hungary's Prime Minister Viktor Orban, Iceland's Prime Minister Katrin Jakobsdottir, (top row L-R) Netherland's Prime Minister Mark Rutte, Norway's Prime Minister Erna Solberg, Lithuania's Prime Minister Saulius Skvernelis, Portugal's Prime Minister Antonio Costaa and Montenegro's Prime Minister Dusko Markovic pose for the family photo at the NATO summit at the Grove hotel in Watford, northeast of London on December 4, 2019. (Photo by Adrian DENNIS / AFP)

Les dirigeants français, britannique, canadien et néerlandais ont été surpris par les caméras semblant se moquer du président américain Donald Trump lors de la réception donnée à Buckingham Palace mardi soir avant un sommet de l’Otan.

Les images tournées par les caméras britanniques et sous-titrées par la chaîne canadienne CBC montrent Emmanuel Macron, Boris Johnson, Justin Trudeau et Mark Rutte discuter vivement avec la princesse Anne et manifestement amusés.

Le Premier ministre britannique demande à M. Macron: « c’est pour ça que vous êtes en retard? » M. Trudeau ajoute: « il est en retard parce qu’il a eu une conférence de presse de 40 minutes inattendue ».

Inaudible dans l’échange, Emmanuel Macron avait auparavant rencontré  dans l’après-midi Donald Trump, qui l’avait attaqué durement sur ses propos sur l’Otan et sa volonté de taxer les compagnies technologiques américaines.

Les deux dirigeants avaient longuement répondu aux questions des journalistes et Emmanuel Macron avait notamment dit « maintenir » ses propos sur l’Otan en « mort cérébrale », jugés « insultants » par M. Trump.

« Oh, oui, oui, il a annoncé …. », a poursuivi Justin Trudeau en souriant, « on pouvait voir son équipe qui tombait des nues ». Comme lors du dernier sommet de l’Otan, M. Trump a fait fi du protocole et utilisé ses apparitions publiques avec des dirigeants alliés pour des questions des médias internationaux.

Les échanges surpris par les caméras ne devraient pas améliorer l’ambiance lors du sommet de mercredi dans un golf de la banlieue de Londres, déjà assombri par plusieurs différends notamment l’intervention de la Turquie en Syrie.

dc-gmo/csg/lch