Le leader de l’Alliance Lepep, Sir Anerood Jugnauth, a fait état de ses craintes concernant les prochaines élections générales. Lors d’un rassemblement à la place Bazar à Mahébourg hier, il a exhorté ses partisans à ne pas disperser leurs votes sur des candidats de petits partis et mis en garde contre l’abstention.
Le leader du PMSD, Xavier-Luc Duval, a évoqué l’importance de la prochaine joute électorale avec « la menace que pourrait représenter la IIe République pour les libertés des Mauriciens » alors que les trois candidats de l’Alliance Lepep dans la circonscription de Mahébourg/Plaine-Magnien (N° 12), Mahen Jhugroo, Thierry Henry et Bobby Hurreeram, ont placé l’enjeu des prochaines élections sur le choix entre sir Anerood Jugnauth et Paul Bérenger comme Premier ministre et évoqués un « hijacking des postes à l’aéroport par des habitants d’autres circonscriptions ».
Sir Anerood Jugnauth a axé le début de son intervention sur l’importance du droit de vote et la responsabilité de l’électorat à accomplir ce devoir civique lors des prochaines élections générales. « Parlman inn disoud e biento pou donn dat eleksion. Ou pou bizin servi ou vot. Sa drwa de vot la inn gagne apre boukou lalit. Kan ou pa ti ena drwa de vot, ou pa ti ena okenn valer. Ou pou fer enn grav erer si ou res ou lakaz e pa vote, fode pa ou sove divan ou responsabilite. Ena dimounn pe dir tou parti e tou politisyen parer : zot pe indwir ou an erer. Li pou determine ki gouvernman ou pou ena e ki lavenir pou ena pou ou zanfan ». Le leader de l’Alliance Lepep s’est ensuite appesanti sur le rôle des « petits partis politiques » et les risques de dispersion des votes. « Ou kone kan lapli tonbe, sanpiyon pouse. Bann ti-parti pe pouse parey kouma sanpiyon, pa gaspiy ou vot avek zot. Dan sa eleksion la ena zis de blok, swa la li pou enn ou lot. Sa IIe Repiblik la pou amen instabilite dan pei. Touletan pou ena konfli ant Prezidan e Premye minis ». C’est pour ces raisons, avance SAJ, « qu’il faut un vote clair de 3-0 dans chacune des circonscriptions ». Pour lui, le projet d’amendement de la Constitution pour une IIe République aurait dû faire l’objet d’un référendum. Émettant des critiques contre leader du MMM, Paul Bérenger, il l’a comparé à « kikenn ki pe nway dan pouritir Navin Ramgoolam. Toulede bon pou fini dan dustbin ».
Le leader du PMSD, Xavier-Luc Duval, a pour sa part évoqué l’importance des prochaines élections avec le projet de IIe République. « Pa servi ou vot pou enn bout koltar ou pou enn lalimyer dan ou landrwa, ou pou touy ou pei. Se eleksion pli inportan depi lindependans ». Selon lui, tous les Mauriciens qui chérissent leurs libertés devraient s’élever contre les risques que représente la IIe République avec Navin Ramgoolam en tant que Président pendant sept ans. « Zot pe distribye pouvwar ant zot. Lom danzere pou gagn iminite pandan set banane. Li pa pou redevab anver person, samem ki apel diktatir. Nou tou morisyen kontan kritike, nou plezir sa. Nou kontan nou liberte e nou kontan nou demokrasi. Depi lontan Parlman pan zwen, bidze pena e rapor lodit inn disparet. Pena okenn eksplikasyon lor metro leze ki pou kout par miyar e lor bann avion ki pe aste ». Le leader du PMSD a ensuite déploré les difficultés encourues par Pravind Jugnauth pour rencontrer la ministre des Affaires étrangères indienne, Sushma Swaraj, et a vivement regretté l’annulation du Festival Kreol cette année. « Mo pran langazman ki pou ena Festival Kreol an 2015 ».
Xavier-Luc Duval a aussi dénoncé le manque de coopération avec l’Afrique concernant le virus Ebola. Après avoir annoncé la sortie d’un deuxième épisode du clip Vire Mam, il a qualifié « d’injustice » que des habitants de Mahébourg ne soient pas recrutés à l’aéroport SSR et rappelé « l’affection particulière » de la famille Duval pour Mahébourg. « Si dan N° 12 ou rod enn sel rezon pou donn koreksyon gouvernman pou so linsolans, nek pans sa laeropor la. Se enn linzistis ki’nn fer ou ». Il a promis de rectifier le tir avec le projet d’Airport City ou celui de musée du Dodo pour redonner à Mahébourg son rôle de leader dans la région. Il a finalement tiré à boulets rouges sur Navin Ramgoolam et Paul Bérenger en leur demandant de « se retirer de la politique dans l’honneur ».
Mahen Jhugroo, Thierry Henry et Bobby Hurreeram ont également parlé du « hijacking des postes dans le nouvel aéroport par des habitants venant d’autres circonscriptions ». « Ou dan Mahébourg, ou pa bon pou sarye bagaz. Nou zanfan dan N° 12 manz pistas get avion dekole. Eski li normal ? » Ils ont situé l’enjeu des prochaines élections sur le choix entre sir Anerood Jugnauth et Paul Bérenger au poste de Premier ministre. « Swa la li kler, se ant sir Anerood Jugnauth et Paul Bérenger kouma Premye minis » a déclaré Bobby Hurreeram. Eddy Boissézon, du Muvman Liberater et Mamade Khodabaccus du PMSD ont aussi pris la parole.