L’International Advisory Committee de l’International Cardiovascular Meeting, conférence tenue le 25 août à Grand-Baie, a passé en revue la mise en oeuvre du National Service Framework for Diabetes and Cardiovascular Diseases ainsi que les actions prises par le ministère de la Santé suite aux recommandations faites lors des deux précédentes réunions tenues en 2007 et en 2010.
Le Professeur David Owens aura prochainement des sessions de travail avec les différents stakeholders concernant l’introduction de nouveaux traitements et médicaments face au diabète. Le comité, tout en observant que la plupart des recommandations ont été mises en application, a émis plusieurs propositions comme suit :
1) implémenter le Primary Care Physician Project avec la collaboration de l’Université de Bordeaux ;
2) augmenter la taxe sur les cigarettes et uniformiser les paquets de cigarettes en imposant un emballage sans logo pour renforcer le combat contre le tabagisme ;
3) introduire la Santé comme sujet dans le programme scolaire au niveau du primaire et du secondaire ;
4) établir des règlements avec l’assistance de l’Organisation mondiale de la santé pour diminuer la consommation de sel ;
5) mettre en place le projet Mobile Health qui concerne la transmission de messages sur le réseau de téléphonie mobile pour sensibiliser la population à la prévention des maladies ;
6) élaborer un mécanisme pouvant mieux calculer les risques cardiovasculaires ;
7) étudier la possibilité d’installer des défibrillateurs dans les places publiques. L’implémentation d’une telle mesure nécessiterait au préalable une vaste campagne de sensibilisation et de formation ;
8) investir dans la formation des cardiologues, des chirurgiens cardiaques, du personnel chargé de la promotion de la santé et des infirmiers pour la prise en charge des patients diabétiques souffrant d’une maladie rénale.
Un comité a été institué au ministère pour le suivi de la mise en oeuvre de ces recommandations. L’International Cardiovascular Meeting a réuni d’éminents professionnels de la santé en provenance des États-Unis, la Grande-Bretagne et la Suède. Le comité d’organisation était composé du bureau du Premier ministre, du ministère de la Santé et de la Qualité de la Vie, de la Cardiovascular Society (Mauritius) et de la University College London.
Les thèmes abordés étaient axés sur les stratégies de lutte contre les maladies cardio-vasculaires, la prévention et les avancés dans le traitement des maladies cardio-vasculaires et du diabète, entre autres.
Les docteurs Ralph Abraham (Consultant in diabetes and Endocrinology, London Medical, London) et John Malcolm Walker (Consultant Cardiologist, University College London) et les professeurs John Cunningham (Professor of Nephrology, University College London), John Deanfield (Professor of Cardiology, University College London), Huon H Gray (National Clinical Director (Cardiac, NHS, Angleterre), Stan Kachnowski, (Visiting Professor, Indian Institute of Technology, New Delhi), Sir Bruce Keogh (Medical Director, NHS, London), David Owens (Professor of Endocrinology and Diabetes, University of Cardiff, Wales), Stefan Söderberg (Consultant Cardiologist, Department of Public Health and Clinical Medicine, Umea University Hospital, Sweden) et Derek M Yellon (Professor of Molecular and Cellular Cardiology, University College London) ont fait des présentations sur ces thèmes.
La troisième édition de l’International Cardiovascular Meeting, après celles de 2007 et de 2010, a eu lieu le 25 août dernier au Centre international de conférence de Grand-Baie à l’initiative du Premier ministre. Quelque 550 participants, comprenant les cadres médicaux et paramédicaux du secteur public et du secteur privé, y ont assisté.
Le ministère de la Santé et de la Qualité de la Vie a profité de la présence de la majorité des membres de l’International Advisory Committee sur le diabète et les maladies cardio-vasculaires pour la tenue d’une réunion du comité.