De nombreux habitants d’Ilot pointent du doigt l’état non-carrossable de l’Ilot Branch Road qui les relie à Montagne Longue où se trouve l’hôpital le plus proche. Ce village, qui abrite aujourd’hui le Rabindranath Tagore Institute, est situé sur la Old Flacq Road, à quatre kilomètres de la route principale de Terre-Rouge.
« Toutes nos démarches pour amener les autorités à asphalter convenablement l’Ilot Branch Road sont restées jusqu’ici vaines ! » déplore Sookraj Bissessur, habitant le petit hameau d’Ilot où se trouve le Rabindranath Tagore Institute. Selon notre interlocuteur, cette route qui relie le village à Montagne-Longue est dans un état déplorable. « Li asphalte zis ziska terminus bis, dan lari prinsipal ki travers vilaz Ilot. Apre sime-la finn res koumsa mem », déplore-t-il.
Habitant l’une des dernières maisons d’Ilot, Sookraj Bissessur doit marcher plus d’un kilomètre, à partir du terminus, pour rentrer chez lui. « Zordi tou dimounn prese. Ne pli kapav perdi letan mars sa kantite-la », se plaint-il. « Vie dimounn, zanfan lekol, ki ou bien ki ou malade, ou bizin mars depi kot bis aret ou pou ou rant lakaz. »
Selon M. Bissessur, les démarches des habitants auprès de la National Transport Authority n’ont à ce jour pas abouti. « Nou finn fatigue koz ar depite, minis, politicien… Nou ankor pe atann mem », affirme-t-il. Selon lui, la situation se corse le jour du marché. Les ménagères doivent alors transporter leurs tentes à bout de bras sur une très longue distance pour arriver chez elles. « Bann ki res anba, zot sape, bis pass divan zot laport… Lezot, kan bis kit zot, zot bizin mars ek gro gro tant. »
Autre doléance des habitants d’Ilot : l’état non-carrossable de la llot Branch Road, reliant leur village à celui de Montagne Longue, où se trouve l’hôpital le plus proche. « Si pran sa sime-la, dan dix minites ariv Montagne Longue kot la polis ek lopital impe pli loin », indique Sookraj Bissessur. « Malerezma okenn transport pa al ziska laba, ek zis bann loto prive ki aksepte pass dan sa sime kase-la », déplore-t-il.
Sookraj Bissessur explique que ceux n’ayant pas leur propre moyen de transport – ce qui est le cas de la plupart des villageois – doivent ainsi se rendre à Terre-Rouge afin de prendre un bus pour Montagne-Longue. « C’est un très long détour alors qu’en empruntant l’llot Branch Road, cela ne prendrait qu’une quizaine de minutes pour s’y rendre », affirme-t-il. Seuls les téméraires font à pied le trajet du village à Montagne Longue en empruntant la Branch Road. « Me kan lapli ena la boue, ek kan ena soleil ena la pousyer ! », ajoute-t-il.
La situation devient encore plus difficile quand il y a un malade, surtout la nuit. « Les taxis du village refusent de faire des courses, à cause du mauvais état de cette route », poursuit notre interlocuteur. Rishi, le fils de Sookraj Bissessur, raconte les difficultés rencontrées un soir pour emmener sa fille à l’hôpital de Montagne Longue. « Sa lopital-la pli pre, me akoz sa problem-la, dimounn al plito lopital di Nor », affirme-t-il.
Par temps pluvieux, cela devient quasiment impossible d’emprunter l’Ilot Branch Road. À partir de l’endroit communément appelé Colombo, cette route devient presque impraticable. « Ena enn pon, deza li an move leta, me anplis kan ena lapli ena debordman ek mem 4×4 pa kapav pase », indique Sookraj Bissessur. « Li vre ki nou zis enn ti-vilaz, me bann lotorite ti bizin pran nou inpe kont… nou osi nou citoyen sa pei-la », fait-il remarquer.