La Stock Exchange of Mauritius (SEM) et la Financial Services Commission (FSC) étaient à l’honneur à la cérémonie de remise des Institutional Investment Summit and Index Series Awards organisée vendredi dernier à New York par Africa Investor, groupe de recherche et de communication de réputation internationale, en collaboration avec le New York Stock Exchange (NYSE) Euronext. La première a décroché pour la deuxième année consécutive le trophée de « Most Innovative African Stock Exchange » alors que la FSC a reçu le « Most Innovative Capital Market Regulator of The Year Award », titre qu’elle avait déjà enlevé en 2010.
La Bourse de Maurice a devancé, dans sa catégorie, la Johannesburg Stock Exchange, l’Egyptian Exchange, la Casablanca Stock Exchange, la Nigeria Stock Exchange, la Nairobi Stock Exchange, la Ghana Stock Exchange, la Botswana Stock Exchange et l’Uganda Stock Exchange. Plusieurs critères sont tenus en compte pour l’attribution de cette récompense : les initiatives prises par les Bourses des valeurs pour emprunter de nouvelles voies de développement, la mise en chantier de programmes pour rehausser le niveau des services aux acteurs clés du marché, la conformité du cadre réglementaire des Bourses de valeurs avec les normes internationales, entre autres. Gaëtan Lan Hun Kuen, président de la SEM, a déclaré que l’obtention par la SEM pour la deuxième année consécutive du trophée de « Most Innovative African Stock Exchange » est une reconnaissance des diverses mesures prises par la Bourse mauricienne, avec le soutien du ministère des Finances, de la FSC, du Board of Investment et des opérateurs économiques, pour améliorer l’offre de produits et services. « En dépit d’un environnement économique difficile, la SEM a su poursuivre activement une stratégie d’internationalisation du marché mauricien et en se positionnant comme une plateforme de cotation, d’échange et de levée de capitaux pour les fonds globaux, les sociétés du secteur du Global Business, des titres de créance spécialisés et des entreprises tournées vers le marché africain », a commenté le président de la SEM.
Pour sa part, Sunil Benimadhu, Chief Executive de la SEM, qui a réceptionné le trophée au nom de la Bourse de Maurice, a déclaré accueillir avec joie la nomination de la SEM. « Je tiens à souligner l’importante contribution de mes collègues de la SEM, du CDS et des membres du conseil d’administration de la SEM à la nouvelle impulsion stratégique que nous souhaitons donner à l’institution ». Sunil Benimadhu a indiqué que la SEM travaille en étroite collaboration avec les autorités et des opérateurs du privé dans le cadre de sa stratégie d’internationalisation de la plateforme boursière. « Nous voulons ainsi apporter notre modeste contribution au positionnement de Maurice comme un centre financier international de substance. Je considère, cependant, que la réussite de cette stratégie est tributaire, entre autres choses, de l’établissement des synergies entre le marché boursier et le secteur du Global Business, d’une plus grande intégration des activités au niveau du secteur financier et de notre capacité de monter en gamme en termes de services offerts à Maurice », dit-il.
Les dirigeants de la SEM ont tenu à féliciter la FSC pour l’obtention du « Most Innovative Capital Markets Regulator of the Year Award », trophée remis à la vice-présidente, Mary Ann Philips. Du côté du régulateur du secteur des services financiers non bancaires, on est d’opinion que ce trophée vient récompenser l’engagement de la FSC à créer un cadre régulatoire des plus efficaces et qui inspire confiance chez les investisseurs et les pays africains. « The FSC believes that its actions will encourage flow of funds and investments into the African continent », indique un communiqué émis à l’issue de la cérémonie de remise de récompenses.
La FSC réitère son engagement pour que Maurice soit un centre financier bien réglementé et qui adhère aux normes internationales tout en assurant l’équité et la transparence des institutions financières et des marchés. La FSC estime que le cadre légal et régulatoire ainsi que l’expertise acquise par les opérateurs locaux font de Maurice un centre financier attrayant et business-friendly.