Le vice-Premier ministre et ministre des Finances, Xavier-Luc Duval, a procédé ce matin au lancement d’un programme de formation destiné aux petites et moyennes entreprises (PME) qui veulent participer aux appels d’offres (marchés publics) lancés par le gouvernement.
L’introduction de ce programme a été annoncée dans le discours du Budget 2014. Le ministre des Finances avait alors indiqué qu’en 2012, les PME avaient participé en 2012 à 6 % des achats publics de biens et services et que ce taux s’est accru en 2013 pour passer à 11 %. Afin de permettre aux PME de mieux prendre avantage des opportunités créées, le gouvernement a mis en place un programme de formation à leur intention
Cette formation est assurée par le Procurement Policy Office et le National Productivity and Competitiveness Council (NPCC). Un premier groupe d’une trentaine de PME était présent au premier exercice de formation organisé aujourd’hui au NPCC.
Dans son allocution, XLD a rappelé l’importance des PME dans l’économie : près de 40 % du Produit Intérieur Brut (PIB) et 60 % des emplois. Il a indiqué que l’objectif majeur du gouvernement, dans un souci de démocratisation de l’économie, est d’encourager les PME à prendre encore plus de place dans notre tissu économique. Il a soutenu qu’il est important pour les PME de se familiariser aux moyens que le gouvernement met à leur disposition pour y arriver.
Pour faciliter la participation aux marchés publics, le formulaire a été simplifié en une page au lieu de 15. Aucune « performance bond » n’est réclamée pour les contrats de moins de Rs 5 millions. Par ailleurs, les contrats au sein des conseils de district pour les projets de construction seront aussi ouverts aux PME. Les milieux officiels annoncent qu’environ 300 PME seront à terme formées sous ce programme.
Le Grand argentier a aussi saisi l’occasion pour faire un rappel de l’ensemble des mesures mises en place pour soutenir le développement des PME telles que les soutiens techniques, les aides au financement des projets à travers les banques avec notamment les emprunts sans garantie, les subventions de participation aux foires internationales, les web sites gratuits, le Freight Rebate Scheme, plus particulièrement pour ceux qui opèrent sur l’Afrique, le système de remboursement de la taxe à la valeur ajoutée (TVA) pour les planteurs et les pêcheurs, entre autres mesures.