C’est la grande rentrée ce mardi à l’Assemblée Nationale pour les députés et ministre après quelque trois mois de vacances. Une reprise sur des chapeaux de roue pour le ministre de la Jeunesse et des Sports qui aura trois questions à se mettre sous la dent de la part du député mauve Franco Quirin. Ce dernier a fait du football et du CSR (Corporate Social Responsibility) sa priorité à la rentrée puisque sur les trois questions, deux touchent directement le football.
La première sur la liste concerne, comme il fallait s’y attendre, la mise en place d’une ligue de football semi-professionnelle. Le député de la circonscription No 20 veut, en effet, savoir «where matters stand» par rapport au projet annoncé par le gouvernement dans le discours du budget pour mettre en place cette ligue semi-professionnelle. «Le football n’est pas l’unique priorité de l’opposition, car il y a beaucoup de dossiers qui sont en souffance au niveau du sport et que nous allons évoquer au fil des séances parlementaires. J’ai décidé d’interpeller le ministre sur la ligue semi-professionnelle, car le football reste le sport roi à Maurice et depuis 7 ans le ministre Ritoo veut relancer le football  mais n’y parvient toujours pas. Mais dans ce dossier, on demande si c’est la bonne décision d’aller vers la semi-professionnalisation ou faut-il aller directement vers la professionnalisation? Même si à Maurice il n’y a pas de joueurs de football à plein temps, il reste que les joueurs sont payés, donc la semi professionnalisation est déjà ancrée dans le football mauricien et c’est pourquoi nous nous demandons encore pourquoi ne pas prendre les équipes qui évoluent dans les championnats pour faire une ligue professionnelle?», s’interroge le député.
L' »autre question du député mauve, elle, concerne la venue de l’équipe de Liverpool à Maurice et veut savoir où en sont les démarches. Alors qu’en ce qui concerne le CSR, Franco Quirin veut savoir si ces fonds sont disponibles pour les clubs et les fédérations et quels en sont les critères.