Les artistes membres de la Mauritius Society of Authors sont convoqués, depuis la semaine dernière, à un exercice de remise à jour de leurs répertoires. Il vise à consolider la base de données en vue de la prochaine répartition. Par ailleurs, plusieurs membres de la société ont écrit à la présidente pour demander des éclaircissements concernant des allégations de conflits d’intérêts contre deux membres du board.
Pour éviter des cafouillages lors de la répartition comme en décembre dernier, la Mauritius Society of Authors (MASA) procède actuellement à une remise à jour de sa base de données. Les membres ont été ainsi appelés à venir enregistrer leurs créations, avec preuve à l’appui. Ce qui provoque quelques mécontentements chez certains.
« On nous a demandé de produire une pochette de nos albums avec les différents morceaux. Ce qui n’est pas évident pour tout le monde », commente un artiste. Ce dernier se demande également ce qu’a fait le personnel de la société pendant tout ce temps, s’il faut aujourd’hui, recommencer le travail à zéro. L’exercice qui se fait par ordre alphabétique, durera jusqu’au vendredi 24 mai. La distribution des royalties est, elle, prévue pour juin.
Par ailleurs, plusieurs membres de la MASA ont écrit à la présidente cette semaine pour réclamer des explications sur le cas d’allégations de conflits d’intérêts contre deux membres du board. Ils avancent que leur statut de membre leur donne droit « de demander certaines précisions ».
Ces membres souhaitent connaître l’identité des deux membres impliqués dans cette affaire et les mesures prises à leur égard. Ceux de Rodrigues ont, quant à eux, eu une rencontre tendue avec des représentants de la société la semaine dernière. Ils ont fait part de leur mécontentement quant à la manière, dont la société est gérée depuis quelque temps. Le représentant du ministère des Arts et de la Culture leur a fait comprendre qu’une restructuration de la société est en cours et que le Copyright Bill viendra répondre à leurs aspirations.