Le chanteur français d’origine grecque, Georges Moustaki, auteur de chansons devenues des classiques comme « Milord » et « Le Métèque », est décédé ce matin à l’âge de 79 ans.
En 2011, il avait confié souffrir de problèmes respiratoires et que sa maladie, « irréversible », le rendait « définitivement incapable de chanter ».
Georges Moustaki, de son vrai nom Giuseppe Mustacchi, était né le 3 mai 1934 à Alexandrie, de parents juifs grecs immigrés en Égypte. Installé à Paris en 1951, il y rencontre Georges Brassens, dont il adopte le prénom en hommage.
Moustaki a écrit quelque 300 chansons pour les plus grands interprètes français, comme Edith Piaf ou Yves Montand, avant de les chanter lui-même avec succès. Ses chansons les plus célèbres restent « Milord » (1958), écrite pour Edith Piaf et traduite dans le monde entier, puis « Le Métèque » (1969), d’abord chantée par Pia Colombo, et dont le refrain a fait le tour de la planète.
Plusieurs autres chansns sont devenues des classiques, comme celles interprétées en 1966 par Serge Regianni, « Sarah », « Ma liberté », « Ma solitude », « Votre fille a vingt ans », mais aussi « La Dame Brune » (Barbara, 1968), ou encore « Joseph », « La Marche de Sacco et Vanzetti ».
Polyglotte, artiste peintre, il vivait depuis plus de quarante ans sur l’île Saint-Louis à Paris.