Après trois jours de silence, Vasant Bunwaree s’est exprimé ce matin sur sa non-investiture comme candidat du PTr. Tout en avançant qu’il n’a « aucune amertume », il dit constater un « effritement des valeurs dans la politique en général ces temps-ci ». Raison pour laquelle il considère sa non-investiture comme un « blessing in disguise ». Il n’a pas voulu, à ce stade, dévoiler s’il sera candidat en indépendant ou sous une autre bannière afin de ne pas « compromettre ma stratégie. » Ce qui est sûr, a-t-il déclaré, c’est qu’on entendra parler de lui.
Procédant à l’inauguration d’un atelier de travail de la Early Childhood Care and Education Authority (ECCEA) à Bell-Village ce matin, Vasant Bunwaree a répondu aux questions de la presse sur sa non-investiture pour les prochaines élections. Le ministre de l’Éducation sortant a d’abord tenu à remercier son électorat pour son soutien et « pour l’amitié construite dans cette circonscription pas comme les autres pendant 28 ans ». Toutefois, il a fait comprendre qu’il « ne laissera pas tomber » ses mandants. Vasant Bunwaree dit être toujours actif au sein du Constituency Labour Party (CLP) N° 12, qu’il avait lui-même mis sur pied.
Le ministre sortant dit n’avoir « aucune amertume » sur sa non-investiture, soutenant qu’il n’a jamais été « demandeur » et qu’il ne le sera pas à l’avenir. Il a également exprimé ses réserves sur l’alliance PTr/MMM, avançant que celle-ci « ne fonctionnera pas ».
Tout en souhaitant « bonne chance » à ceux qui ont obtenu une investiture, Vasant Bunwaree dit regretter une « chute des valeurs » en politique. « Il y a des coups de poignard dans le dos, de la jalousie… Où sont passées les valeurs ? ». Il a également confié son « inquiétude » devant la situation. « Il y a des nouveaux dans l’arène qui, selon moi, ne répondent pas à certaines valeurs. Un candidat doit avoir un minimum requis. Malheureusement, certains candidats n’ont pas ces valeurs. » Dans un tel contexte, a-t-il ajouté, sa non-investiture est un « blessing in disguise ».
Invité à en dire plus sur ces valeurs, Vasant Bunwaree a parlé de la notion de « sacrifice » et de respect, entre autres, en faisant une nouvelle fois référence aux « coups de poignard dans le dos ».
Vasant Bunwaree a affirmé qu’il n’est pas contre le renouvellement du parti, rappelant qu’en tant que secrétaire général du PTr de 2001 à 2005, il avait mis l’accent sur cet aspect. « La relève doit aller de pair avec les valeurs », a-t-il ajouté, soulignant une fois de plus qu’il avait proposé et fait voter une motion sur les valeurs du parti à la même période. « Malheureusement, cette motion n’a pas été implémentée par la suite. »
Quant à savoir s’il reste au PTr, Vasant Bunwaree a répondu par l’affirmative, sans en dire plus sur son avenir. « Je suis au PTr en ce moment ». Concernant une éventuelle proposition de l’Alliance Lepep, il a répondu : « Poz ou mem la kestion. » Il ne s’est guère prononcé sur une éventuelle participation en tant que candidat indépendant et n’a pas souhaité s’exprimer davantage sur son avenir politique, arguant qu’« il ne faut pas compromettre ma stratégie ».
En ce qui concerne sa participation à la campagne de l’alliance PTr/MMM, Vasant Bunwaree a tout simplement répondu : « Je suis actif avec le CLP et je soutiendrai tous ceux qui défendent les valeurs auxquelles je crois. » Il ajoute qu’il ne laissera pas tomber son électorat du N° 12 et promet qu’il dévoilera, dans un deuxième temps, ce qu’il fera. « Zot pou tann mwa », a-t-il dit.