Depuis ces dernières 24 heures, l’île Rodrigues est soumise à un régime de pluies torrentielles, ce qui a poussé le chef commissaire Serge Clair à annuler la réunion hebdomadaire de l’Executive Council du jour et fermant toutes les institutions scolaires par mesure de sécurité. Le transport en commun dans l’île a été complètement paralysé en raison des débordements sur le réseau routier. En fin de matinée, la liaison aérienne entre Maurice et Rodrigues a été interrompue et le vol MK 120 a dû faire demi-tour vers l’aéroport SSR en raison d’une visibilité quasi nulle à Plaine-Corail. La cellule de crise en période de mauvais temps, le Disaster Operation Coordination Committee, s’est réunie d’urgence pour évaluer la situation et recommander aux Rodriguais de prendre des précautions contre les risques d’inondations.
A ce matin, les relevés pluviométriques enregistrés par la station Météo de Pointe-Canon confirmaient une nette détérioration de la situation alors que des possibilités d’accalmie des pluies diluviennes, qui se sont abattues sur Rodrigues depuis mercredi, se font de plus en plus rares. Au cours des dernières 24 heures, Plaine-Corail et Roche-Bon-Dieu ont reçu la plus forte moyenne, soit 150 millimètres de pluie chacun alors que Pointe-Canon avait enregistré 124 millimètres, Grand-La-Fouche-Corail 113,4 mm, Baie-Topaze 106,6 mm et Citronnelle 81 mm.
Des nuages actifs associés à la zone d’instabilité continueront à provoquer de grosses averses sur l’ensemble de Rodrigues. Ces averses à caractère torrentiel devront persister durant la journée avec accumulations d’eau dans certains endroits.
La station de Pointe-Canon fait également état de poches de brouillard dans les hauts de l’île tout en recommandant aux Rodriguais de ne pas s’aventurer près des radiers et d’autres cours d’eau qui sont déjà en crue.
La mer est forte au-delà des récifs et les sorties en haute mer sont déconseillées. Les habitants des régions côtières sont appelés à exercer une extrême prudence lors des marées hautes dans les lagons du Nord, de l’Est et du Sud.
Un premier constat effectué ce matin dans l’île avec la décision de la Commission de l’Assemblée régionale de fermer toutes les écoles indique que le chef lieu, Port-Mathurin, était désert avec le système de transport en commun paralysé. Plusieurs cas de maisons inondées ont été rapportés dans les régions de Port-Mathurin, Camp-du-Roi et Fond-La-Digue. Des habitants de ces agglomérations ont dû participer aux efforts en vue de déblayer des drains pour faire évacuer l’eau.
Tous les radiers inondés
Avec cette abondance de pluies, littéralement tous les radiers sont inondés. Les routes côtières de Baie-du-Nord et de Port-Sud-Est à Mourouk sont devenues impraticables avec une surabondance d’eau sur l’asphalte ou dévalant les côtes abruptes de l’île. Ce phénomène de pluies torrentielles depuis bientôt plus de 24 heures suscite des appréhensions à Rodrigues, non seulement pour la sécurité des habitants mais aussi concernant les effets néfastes de l’érosion des parcelles agricoles.
Le chef commissaire et le Divisional Commander suppléant de la police, le chef inspecteur Max Raboude, sont intervenus sur les ondes pour rassurer les Rodriguais et faire appel à leur compréhension pour éviter de s’aventurer inutilement à l’extérieur.
Dans la matinée, toutes les activités officielles prévues dans l’île ont été annulées. Le vol MK 120 d’Air Mauritius, qui devait atterrir en cours de matinée au Sir Gaëtan Duval Regional Airport, a dû rebrousser chemin car les conditions pour de telles manoeuvres n’étaient pas assurées. La desserte aérienne ne reprendra que quand le temps redeviendra clément sur Rodrigues, affirme-t-on du côté d’Air Mauritius.
De son côté, le ministre de la Santé Lormus Bundhoo, qui est arrivé à Rodrigues hier pour une série de manifestations liées au domaine de la santé publique, est resté bloqué à son hôtel, Le Tecoma. La route reliant cet établissement hôtelier a été coupée du reste de l’île par le niveau d’eau élevé du radier à Saint-François. La cérémonie du lancement du rapport sur le Salt intake à Rodrigues sous la présidence du ministre Bundhoo a été annulée ce matin. Le maintien du programme d’activités pour la journée dépendra du temps.
« Tous les clients de l’hôtel ont été informés qu’il ne serait pas prudent pour leur sécurité de quitter l’hôtel. La réunion de l’Executive Council de ce jour a été annulée, de même que le lancement du rapport sur le Survey on salt intake à Rodrigues et un atelier de travail relatif », a confirmé au téléphone au Mauricien le ministre de Santé. Si le temps le permet, le ministre procédera demain au lancement des examens des patients au CT Scan à l’hôpital Queen Elizabeth II de Crève-Coeur.