La publication des résultats du Certificate of Primary Education (CPE) est attendue cette semaine. Deux dates sont avancées par le Mauritius Examination Syndicate (MES), les 4 et 5 décembre. Toutefois, Lucien Finette, directeur du MES, est d’avis «qu’il est plus probable que les résultats soient proclamés ce vendredi». Un communiqué, poursuit-il, sera émis en ce sens mercredi.
Contrairement à Rodrigues, le mode de distribution des results slips pour les candidats de Maurice ne devrait pas connaître de changement. En effet, à vendredi dernier, le MES étudiait toutes les possibilités pour mettre les résultats des candidats rodriguais en ligne. «Ce qui éviterait au représentant de Rodrigues de se déplacer à Maurice», a déclaré Lucien Finette. À Maurice, les responsables des écoles se rendront au MES pour récupérer les résultats de leurs élèves.
Par ailleurs, en raison des élections générales, la date pour l’enregistrement des candidats qui ont réussi aux examens du CPE dans le secondaire se fera le 15 décembre prochain. Quant au resit exam, épreuve de rattrapage à laquelle participeront les candidats ayant échoué dans une matière, il se tiendra le 22 décembre et les résultats seront publiés le 29 du même mois.
D’autre part, aux dires des correcteurs d’épreuves, de manière générale, la performance des enfants cette année ne diffère pas de celle des années précédentes. Cependant, certains affirment que le niveau en rédaction anglaise a baissé. «Mais on nous a demandé d’être lineant et de comprendre ce que les candidats veulent exprimer dans leurs réponses», confie un correcteur. Ainsi, explique ce dernier, au lieu de perdre la totalité des points attribués à une question à laquelle il a essayé de répondre tant bien que mal, un candidat peut en glaner la moitié.
De leur côté, des correcteurs du questionnaire de sciences sont unanimes : «Peu de candidats ont obtenu 100 points, tant ce papier était tough ! Beaucoup d’entre eux ont buté sur les questions portant sur la fonction «of the stem of a plant», le schéma de la dentition d’un adulte et la question 3 (b) de la section B sur l’ombre et la lumière.»
Quant aux correcteurs du papier d’histoire-géographie, ils retiennent une anecdote : la réponse en kreol d’un candidat. Celui-ci n’a été que partiellement pénalisé !