Selon les responsables du Mauritius National Identity Scheme (MNIS), les quelque 100 000 personnes qui ne se sont pas encore fait enregistrer pour la nouvelle carte d’identité biométrique ont jusqu’au 15 septembre pour le faire. C’est ce qu’ils ont indiqué lors d’un point de presse, vendredi après-midi, au Restaurant 27 à Port-Louis.
Les centres de conversion, à savoir Mahébourg, Port-Louis, Ebène, Rose-Hill, Vacoas, Centre-de-Flacq, Quatre-Bornes, Curepipe et Goodlands, seront fermés pour tout enregistrement à partir du 15 prochain mais resteront ouverts jusqu’au 30 pour la distribution des cartes.
Les centres de Port-Louis, Ébène, Rose-Hill, Quatre-Bornes, Vacoas et Curepipe seront ouverts 7 jours sur 7. Les centres de Baie-du-Tombeau et Camp Chapelon seront fermés le mercredi 3 septembre, alors que celui de Jumbo-Phoenix le sera le 7 septembre. Par contre, un centre mobile sera ouvert à Grand-Bois du 5 au 7 septembre.
Ceux qui préfèrent attendre après le 15 septembre devront alors se rendre au centre Emmanuel Anquetil à Port-Louis, qui a seulement une capacité quotidienne de 300 à 400 personnes, précise Rama Rao, directeur du projet. “Nous conseillons aux personnes de se rendre aux centres pour ne pas avoir à subir le rush de dernière minute”, poursuit-il.
Le taux d’enregistrement de ceux âgés entre 19 à 22 ans est de 90%, idem pour ceux ayant plus de 55 ans. Ceux âgés de 23 à 54 ans sont à 75%. “Cette fourchette d’âge concerne la fourchette la plus active de la population. Par conséquent, ces personnes n’ont pas eu le temps de faire leurs nouvelles cartes”, dit Rama Rao.
Face à l’échéance qui approche à grands pas, le directeur du projet note une forte accélération, à savoir 2300 à 3000 personnes, qui se déplacent pour se faire enregistrer. “Nous prévoyons comme au début jusqu’à 7 000 personnes par jour la semaine suivante”, dit-il.  
Notons que le procès intenté par la plate-forme No to Biometric Data représentée par le Dr Rajah Madhewoo sera pris sur le fond mercredi devant le Full bench de la Cour suprême.