Double événement pour la Mauritius Post Ltd cette semaine. D’abord, l’ouverture officielle de ses nouveaux locaux, rue Sir William Newton, et celui d’un nouveau service de transfert d’argent en partenariat avec la compagnie américaine, Ria, agence présente dans 350 000 endroits différents dans 150 pays.

C’était l’occasion pour le CEO de Mauritius Post Ltd, Giandev Mooteea, de souligner que, 246 ans après leur introduction à Maurice, les services postaux poursuivent leur développement tout en innovant. Il s’est réjoui de l’installation de cette agence américaine « dans ce quartier de la haute finance du pays ».

Le CEO a rappelé que la Poste de Maurice a largement informatisé ses services notamment avec l’avènement de l’ecommerce. « Ria est le troisième plus grand opérateur de transfert d’argent dans le monde et c’est une offre attrayante et compétitive. Notre diaspora à l’étranger n’a plus à se demander où transférer de l’argent », dit-il. Il devait ajouter que des spécialistes ont été recrutés pour assurer des sessions de formation aux employés. « Nous nous sommes assurés que le côté risque et sécurité soit bien établi », indique-t-il.

De son côté, le Chairman du Mauritius Post Foreign Exchange, Koosraj Ramanah, a soutenu que le système mis en place par Ria est « très “user-friendly” » et offre une transparence en termes de ce qui est envoyé et reçu. « Nous serons attentifs aux changements sur le marché financier », dit-il.

Dans un premier temps, ce service de transfert d’argent est disponible dans cinq postes, à savoir à Port-Louis, Curepipe, Quatre-Bornes, Grand- Baie et Flacq. Selon El Hadj Malick Seck, représentant de Ria en Afrique, le transfert d’argent est « une industrie qui se développe de plus en plus ». Il ajoute : « On parle de 600 Mds de dollars envoyés à la diaspora à travers le monde.

Les postes sont les meilleurs partenaires de Ria. Maurice est stratégique pour nous. C’est un pays important en termes d’envois vu la population de migrants qui y existe. » Il indique en outre que « tous les pays, où la Banque centrale, s’implique nous rassurent ». Il poursuit : « Nous sommes en conformité avec les lois des pays où nous nous implantons et nous sommes conformes aux réglementations internationales. »

Pour le ministre des TIC, Yogida Sawmynaden, la Poste « doit se réinventer » au vu de la baisse dans le volume du courrier d’un côté et de l’avènement des réseaux sociaux. Il a rappelé qu’il y a 113 bureaux de poste dont cinq à Rodrigues et un à Agaléga. « La Poste offre désormais un large éventail de services. L’e-commerce est un des principaux piliers », dit-il.

Le ministre a d’autre part indiqué que la Mauritius Post Ltd est en pourparlers avec le SME Mauritius en vue d’explorer de nouvelles avenues de collaboration. « La Poste a défini une stratégie pour se diriger vers la Digital Post », a-t-il indiqué.