La Mauritius Telecom Employees Association (MTEA) est secouée actuellement par des conflits internes dans le sillage des élections prévues dans les semaines à venir. Après une plainte au Registrar of Associations concernant des « irrégularités » autour de l’organisation de ces élections, cette fois, des dépositions ont été faites à la police de Rose-Hill pour « harcèlement ». Celles-ci font suites à un appel téléphonique, dont l’enregistrement circule auprès des employés de Mauritius Telecom (MT).
L’Assemblée générale annuelle de la MTEA est prévue ce samedi. Déjà, on peut prévoir que l’ambiance sera houleuse au vu des événements de ces dernières semaines. Des conflits internes au syndicat ont mené à des plaintes au Registrar of Associations, à la police et à l’ICAC respectivement. Actuellement, c’est l’enregistrement d’une conversation téléphonique qui fait polémique. On y entend une voix masculine s’adresser à une femme en lui demandant de ne pas faire équipe avec l’actuel président, Raj Raghoonath. « Tou dimounn inn dakor pou zet Raghoonath, mem lao et pli lao ankor », dit la voix. La femme est aussi prévenue qu’elle pourrait avoir des problèmes si elle fait campagne pour ce dernier.
La femme en question, qui est une employée du centre d’appel de MT, a porté plainte pour harcèlement au poste de police de Rose-Hill le 26 mai dernier. L’OBI Number pour cela est le 2187/2017. Une autre femme a par la suite porté plainte elle aussi pour les mêmes raisons et contre la même personne. La voix masculine est attribuée à un membre de l’actuel exécutif de la MTEA.
Étant donné la teneur de la conversation et le fait que le management ait été cité, le Chief Executive de MT, Sherry Singh, a même émis un communiqué pour clarifier les choses. « I am aware that there is an upcoming election and that there are colleagues from different groups that are going to stand as potential candidates to become the executive committee. Elections in any context are rarely a pleasant affair in terms of campaigning and I am sure you know that I know that. However, I am sending this mail to clarify some of the noises spreading so that you all may be aware of my position. I have never given anyone instructions/indications to pass any kind of message or show any kind of preference to any group of individual », écrit Sherry Singh.
D’autre part, Raj Raghoonath, l’actuel président de la MTEA, a porté plainte à l’ICAC pour corruption contre un membre de l’exécutif concernant des remises dans son centre de bien-être aux employés de MT. Il y a quelques semaines, trois candidats aux élections avaient, eux, fait des allégations « d’irrégularités » contre Raj Raghoonath dans une lettre adressée au Registrar of Associations. Dans de telles conditions, l’assemblée générale de samedi et les élections, dont la date n’a pas encore été arrêtée, risquent de donner lieu à des étincelles.