La Mauritius Tennis Federation (MTF) conserve le même nombre de points que l’année dernière, soit 4 et profite de la chute d’autres fédérations pour passer de la 7e à la 4e place du Week-End Hit Parade des Fédérations. La MTF a, en gros, réalisé une saison 2011 satisfaisante. Fidèle à son habitude, elle a proposé un calendrier étoffé à ses licenciés. De plus, elle a organisé quatre tournois internationaux, à savoir deux ITF U18 de Grade 5 en août et deux manches du circuit ITF/CAT U12/U14 en septembre.
Au niveau des résultats, les plus marquants restent ceux d’Emmanuelle de Beer qui a enlevé le Mauritius Open, le premier des deux tournois ITF U18 et sa place de finaliste lors du second, le Petit Camp Open. Le pays avait aussi 8 représentants aux Championnats d’Afrique juniors en avril au Botswana avec Sohinee Ghosh (U18 filles), Mark-Daniel Pillai (U18 garçons), Dylan Foo Kune, Julien Min Fa (U16 garçons), Shannon Wong, Emmanuelle de Beer (U16 filles), Hemanshu Rambojun (U14 garçons) et Rachel Bardet (U14 filles).
La formation n’a pas été négligée car le Sud-Africain Riaan Kruger, ITF Development Officer pour la région Afrique australe a animé un Coaching Beginner & Intermediate Course de niveau 1 au mois de septembre.
La MTF a également organisée des Journées Portes Ouvertes dans plusieurs régions de l’île avec pour but de mieux faire découvrir la discipline et détecter de nouveaux talents. Une délégation a aussi effectué le déplacement à Rodrigues pour voir comment faire progresser le tennis dans l’île. Il faut que ce type d’actions se renouvelle car ce qui a été fait jusqu’à présent est encore insuffisant.
Un mauvais point pour la MTF cette année a été le départ du Directeur Technique National (DTN), Marcelo Wowk après même pas une année à ce poste. Le Franco-Argentin a été remplacé fin septembre par le Kenyan George Oyoo. Le problème est qu’avec les changements intempestifs à la tête de la direction technique, le suivi des joueurs est perturbé. Espérons que la MTF conservera Oyoo le plus longtemps possible pour assurer un bon suivi de la progression des jeunes joueurs surtout.
On notera aussi que l’ancien président de la MTF, Jean-Michel Giraud, s’est vu attribuer un trophée pour « Services to the Game » par l’International Tennis Federation (ITF).