Photo d'illustration

Qu’est-ce qu’on ne fait pas pour obtenir quelques votes? Le dernier scandale en date est le recrutement par la Public Service Commission de médecins pour exercer dans les hôpitaux publics alors même que de tels exercices ne sont pas admissibles après la dissolution de l’Assemble Nationale.

Et dire que ceux qui s’adonnent à ces pratiques condamnables sont ceux-là mêmes qui, en 2014, avaient annoncé que les entretiens d’embauche conduits par la PSC seraient filmés afin que la transparence soit de mise et qu’il n’y ait pas de passe-droit et de favoritisme. On attend maintenant de voir ce que dira la Commission électorale sur cette affaire.