• Le mineur avance que le couple lui a proposé Rs 2 000 pour kidnapper la victime Devianee Beekhun
  • L’épouse d’Azaghen Vydelingum, Vinasha, soupçonnée d’avoir orchestré le kidnapping et l’agression de la victime

Le meurtre de Devianee Beekhun (41 ans) est en passe d’être élucidé après l’arrestation de Vinasha Vydelingum lundi. Ce développement intervient une semaine après celle de son époux Azaghen Vydelingum.

Si le couple est resté évasif sur les circonstances de la mort de Devianee Beekhun, un ami à eux, âgé de 17 ans, est passé aux aveux après son interpellation hier par la Major Crime Investigation Team (MCIT). Cet habitant de Chamarel a confirmé que les deux suspects avaient orchestré un plan pour éliminer la quadragénaire et que le crime avait été prémédité.

Depuis le début de l’enquête, la police soupçonnait qu’Azaghen Vydelingum ne disait pas toute la vérité sur cette affaire avec pour but de protéger un proche. À la suite de renseignements glanés sur le terrain, les limiers de la MCIT ont procédé à l’arrestation de son épouse et un ami mineur hier. Si la femme est restée silencieuse lors de son interrogatoire, par contre, le mineur a fait des révélations sur la séquence des événements de ce vendredi 3 janvier.

Il a déclaré que ce jour-là, le suspct Azaghen Vydelingum lui a demandé de l’accompagner dans une voiture de location. « Li dir mwa li gagn problem avek enn dimounn ek li pe ale zwen li. Li propoz mwa Rs 2 000 pou ed zot pou soul viktim, » devait-il confier à la MCIT.

Et d’ajouter que le suspect lui a fait croire que par la suite « nou pou al fer enn letour dan loto ». Selon l’adolescent, il n’était pas au courant des intentions réelles du couple. Ainsi, ils ont quitté Chamarel vers 7h pour se rendre à Tamarin où le quadragénaire a garé la voiture de la marque Honda près d’une villa. Le jeune homme a relaté qu’une femme avait ouvert le portail pour entrer à l’intérieur. « Azaghen Vydelingum inn dir mwa al sers madam la. »

Poursuivant son récit, l’adolescent dit que le couple a invité Devianee Beekhun dans le véhicule, mais que cette dernière a offert de la résistance et a refusé d’y prendre place en apercevant Vinasha Vydelingum. C’est alors que sur les instructions du couple, il a forcé Devianee Beekhun à entrer dans la Honda.

« Monn bouss so (la victime) la bous pou ki li pa kriye. Mo ti asiz par deryer avek Vinasha. Azaghen ti pe kondir. Lerla mo soul li avek enn solisyon ki zot ti donn mwa. » Les conclusions du rapport de toxologie, attendu prochainement, devrait accréditer la thèse de l’empoisonnement. Il a dit avoir cru que les Vydelingum voulaient seulement faire peur à Devianee Beekhun.

Il ajoutera qu’il ne connaissait pas la nature du problème entre le couple et Devianee Beekhun. Selon le mineur, le suspect a pris la direction du Sud à partir de Tamarin, et ne se rappelle pas très bien de l’endroit exact où ils se sont arrêtés. Le couple s’est mis à discuter et selon lui, Vinasha Vydelingum a accusé son époux d’avoir une liaison avec Devianee Beekhun. Selon l’ado, Vinasha a demandé à Azaghen « d’en finir avec cette histoire ».

Ils ont alors pris la direction de Rivière-des-Anguilles où le couple a déshabillé Devianee Beekhun. Selon l’adolescent, « Azaghen inn zet madam la depi lor falez », croyant que la mer emporterait le cadavre, tout en espérant que la police attribuerait ce décès à un suicide ou à une noyade. Sauf que Devianee Beekhun est tombée sur des rochers. Comme le lieu était difficilement accessible, ils l’ont abandonnée sur place et devaient repartir à Chamarel.

Le rapport d’autopsie du Dr Sudesh Kumar Gungadin a attribué le décès de la quadragénaire à une fracture du crâne. La MCIT estime que cette dernière était encore en vie quand les suspects l’ont balancée de la falaise.

À ce stade, l’adolescent n’a pas encore donné de détails de ce qu’ils ont fait avec le portable de la victime et ses vêtements. Après son interrogatoire hier après-midi, il a été placé en détention au Vacoas Detention Centre, alors que Vinasha Vydelingum a passé la nuit au poste de police de Grand-Bois. Ils étaient attendus au tribunal de Souillac ce mardi où ils devront faire face à une accusation provisoire de meurtre.

La police compte objecter à leur remise en liberté conditionnelle. L’interrogatoire du mineur devrait se poursuivre aux Casernes centrales cet après-midi. Tandis que le couple Vydelingum sera confronté à ces éléments d’informations lors d’un interrogatoire en fin de semaine. L’enquête est menée par l’équipe de l’inspecteur Ramjheetun.