Poursuivi devant les Assises pour le meurtre de son ami Mohamed Reshad Kauroo, un Quatre-bornais de 31 ans au moment des faits, Ahmed Parwez Mungroo a été condamné hier à 25 ans de prison par le juge Benjamin Marie-Joseph.

Il avait plaidé non coupable et était défendu par Me Siv Pottayya. Cette affaire remonte au 23 août 2013, quand Mohamed Reshad Kauroo avait été retrouvé mort au bord d’une rivière, à Vacoas.

Lors du procès, quatre témoins avaient été appelés. Le Dr Maxwell Monvoisin, qui avait pratiqué l’autopsie, avait souligné dans son rapport que le corps de la victime était dans un état de décomposition avancée et qu’il portait des blessures profondes au cou. La victime est morte d’une “slash wound of the neck”. Dans ses dépositions à la police, Ahmed Parwez Mungroo avait raconté que la victime et lui étaient « de bons amis » et qu’ils consommaient tous deux de la drogue.

Ce jour-là, Mohamed Reshad Kauroo, qui dans le passé avait été incarcéré pour des vols et des délits de drogue, lui avait remis Rs 2000 pour acheter des tablettes de Rivotril pour leur consommation. Ils s’étaient ensuite rendus au bord de la rivière Vingta pour consommer le médicament accompagné de vin.

Une dispute a par la suite éclaté entre les deux pour une question d’argent et l’accusé a affirmé avoir blessé son ami par accident. Il nie toutefois avoir eu l’intention de le tuer. Le juge a cependant pris note du fait que l’accusé avait en sa possession un couteau et qu’il avait laissé son ami mourir après lui avoir infligé plusieurs coups. « One may note in that respect that after having inflicted the fatal injuries on the victim, he stole his mobile and left him to die on the spot. A few days after the body of the victim was found, he tried to be clever by concealing to the investigators the fact that he was with him at the material time. It was three months after, when he was confronted with the stolen mobile that he admitted having inflicted the fatal injuries on the victim.

It is appropriate to observe also that curiously enough, he knew the exact place where he could get the knife that he used », a fait ressortir le juge Benjamin Marie-Joseph dans son jugement. Ahmed Parwez Mungroo a été condamné à 25 ans de prison.