L’enquête préliminaire sur le meurtre de Khairoonessa Tengur n’a pu se poursuivre hier devant la cour de district de Port-Louis Sud en l’absence de certains des accusés. La magistrate Nalini Senevrayar-Cunden a fixé les prochaines auditions au lundi 30 avril. Les prévenus sont trois habitants de Vallée-des-Prêtres : un mineur de 17 ans, Naseerudin Tengur (Sameem) et Amanulah Sharil Samoon Emamdee (Souval). Ils sont défendus respectivement par Mes Raouf Gulbul, Yannick Fok et Joy Seewooram. Me Yashoda Gopaul représente quant à lui la poursuite.
Khairoonessa Tengur, âgé de 58 ans, a été assassinée en décembre 2008. Le mineur était un collégien de 14 ans au moment des faits allégués. Quant à Naseerudin Tengur, soudeur, et Samoon Emamdee, marchand ambulant, ils avaient respectivement 23 et 33 ans. Le corps de la victime a été découvert le 22 décembre 2008 à son domicile à rue Francis Daubin à Vallée-des-Prêtres.
Selon l’autopsie du Dr Sudesh Kumar Gungadin, le décès de la victime est dû à une strangulation. Le chef du département médico-légal de la police a constaté que les côtes de Khairoonessa Tengur avaient été fracturées. Le crime serait un larcin qui aurait mal tourné.
L’accusé No 1 Naseerudin Tengur est le neveu de la victime. Il était masqué ce soir-là mais a expliqué dans un statement que sa tante l’aurait reconnu et l’aurait appelé par son prénom. C’est ce qui l’aurait poussé à « avoy li manze ».
Amanulah Sharil Samoon Emamdee nie sa participation dans le meurtre de Khairoonessa Tengur. L’accusé N°1 a d’ailleurs fait une déposition pour dire qu’il n’était pas certain que le troisième participant de ce vol soit Emamdee.