Le procès intenté contre Yesudass Veeranah dans le cadre de l’assassinat de son épouse Nisha Veeranah s’est ouvert aux Assises devant le juge Benjamin Joseph ce matin. Une charge de manslaughter pèse sur cet ex-étudiant en médecine, qui a plaidé non coupable. Aussitôt, la cour a entamé les procédures pour la constitution du jury. Près d’une trentaine de citoyens ont été appelés à participer au tirage au sort afin de déterminer qui fera partie du jury. Au final, ce sont cinq femmes et quatre hommes qui prendront place sur les sièges de la Cour d’assises. La séance a repris dans l’après-midi.
Le juge Benjamin Marie Joseph a expliqué aux jurés en quoi consiste leur rôle. À noter que ces derniers ne seront pas appelés à s’isoler. Pendant plusieurs semaines, le jury assistera aux débats et devra se prononcer sur la culpabilité de Yesudass Veeranah qui répond de l’assassinat de son épouse.
La défense est représentée par Me Ashley Hurrangee, Leading Counsel, et Me Aton Murday et la poursuite sera assurée par Me Johan Mootoo-Leckning, Acting Senior Assistant DPP, Roshan Santokee, Acting Senior State Counsel, Nadiyah Jeewah, Acting Senior State Counsel, Noël Thomassoo, State Counsel et Zaynah Essop State Counsel.
Après la constitution du jury, le procès s’est ouvert avec l’Opening Speech de Me Johan Mootoo lors de laquelle ce dernier a exposé l’affaire aux membres du jury. Il s’est attardé sur les circonstances du meurtre de Nisha Veeranah dont le cadavre a été retrouvé 18 jours après sa disparition dans la tombe d’une autre personne au cimetière St-Martin dans un état de décomposition avancée.
Yessudass Veeranah, aussi connu sous le nom de Yessu, a été arrêté le 16 novembre 2005 après que son épouse fut portée manquante pendant plusieurs jours. Après plusieurs jours d’enquête de la MCIT menée par le défunt Prem Raddhoa, le jeune homme qui était à sa dernière année d’étude en médecine à l’école médicale de Belle-Rive avait finalement indiqué à la police l’endroit où il avait enterré sa femme au cimetière St-Martin après l’avoir tuée.
Les faits remontent au 5 novembre 2005. Les époux, qui se sont mariés quelques mois plus tôt, sont partis pour une virée en voiture. Selon des informations, les parents du jeune homme étaient contre cette union compte tenu que Yessudass Veeranah était étudiant. Ce jour-là, une violente dispute aurait éclaté entre les deux époux alors qu’ils étaient dans la voiture. Dans sa déposition à la police, le jeune homme a expliqué que c’est par accident que son épouse a trouvé la mort. Lors de la dispute, Yessudass Veeranah aurait tenté de calmer son épouse qui serait devenue violente, mais après quelques minutes, il aurait réalisé qu’elle avait cessé de se débattre et ne bougeait plus. Il aurait par la suite essayé de la réanimer mais en vain. À la police, il a indiqué que c’est par panique qu’il a eu l’idée de l’enterrer. Il a sollicité l’aide d’un ami qui lui aurait proposé d’enterrer le corps dans une tombe où une autre personne avait été enterrée deux jours auparavant. Le corps de la jeune femme avait été retrouvé 18 jours plus tard dans un état de décomposition avancée. Le médecin légiste a attribué la mort à une « compression of the neck ».