Le verdict est tombé en début d’après-midi aujourd’hui. Deoraj Churkoo (46 ans), poursuivi pour le meurtre de Sunjeet Ramdewar, son voisin qu’il avait mortellement poignardé lors d’une dispute le 8 janvier 2010, a été condamné à 20 ans de prison. En prononçant la sentence, le juge Benjamin Marie Joseph siégeant aux Assises a soutenu que bien que l’accusé eût exprimé des remords après son acte et avait expliqué les circonstances dans lesquelles il avait poignardé la victime, son acte n’était pas justifié. « This could have been avoided if accused did not let himself get carried away », a souligné le juge. Les 122 jours qu’il a passés en remand seront déduits de la sentence.
En rendant son verdict, le juge est revenu sur les différents aspects du procès, indiquant que la charge d’assassinat avait été réduite à homicide involontaire après que Deoraj Churkoo eut plaidé coupable. Il a rappelé que le Dr Satish Boolell est venu témoigner en Cour et l’accusé lui-même avait expliqué les circonstances dans lesquelles il avait poignardé son voisin. Le juge est revenu sur les relations tendues qui existaient entre les deux en raison du comportement de la victime qui ne cessait de harceler l’épouse de Deoraj Churkoo et qui en une occasion l’avait même agressée.
En prononçant la sentence, le juge a tenu compte du fait que l’accusé avait exprimé des remords et avait expliqué à la Cour les difficultés auxquelles ses trois enfants feront face en son absence. « Accused was desperated by such conditions. His exasperation is understandable but cannot justify his act », a déclaré le juge Benjamin Marie Joseph. Ce problème, dit-il, aurait pu être résolu autrement si l’accusé ne s’était pas laissé emporter ce jour-là. Churkoo a été condamné à 20 ans de prison, desquels seront déduits les 122 jours qu’il a passés en détention.
Deoraj Churkoo et son voisin, Sunjeet Ramdewar, ne s’entendaient pas. Le premier reprochait en effet au second de « chanter » et de harceler son épouse. Les relations entre les deux hommes se sont graduellement envenimées. Au moment des faits, Sunjeet Ramdewar était le gérant du snack M. Tasty. C’est d’ailleurs à partir de l’ouverture de son commerce que la vie des Churkoo se serait transformée en cauchemar. Ainsi, Sunjeet Ramdewar aimait chanter et siffler devant l’épouse de Deoraj Churkoo, ce qui ne plaisait pas du tout à ce dernier. Le jour du drame, le 8 janvier 2010, vers 16 h, Sunjeet Ramdewar a ouvert son snack, lequel se trouve juste en face de la demeure de Deoraj Churkoo. Comme à son habitude, Sunjeet Ramdewar aurait alors traversé la route, avec son tabouret, pour s’installer à l’ombre, soit à côté de la maison des Churkoo. Il se serait mis à chanter et à siffler. C’est alors qu’une dispute aurait éclaté entre les deux hommes. Sous l’emprise de la colère, Deoraj Churkoo aurait pris un couteau chez lui avant de sortir et de poignarder Sunjeet Ramdewar au niveau de l’abdomen. Alors qu’il saignait abondamment, ce dernier a traversé la route pour aller dans son snack et appeler la police, arrivée peu après. Immédiatement, les policiers ont embarqué la victime pour la conduire à l’hôpital.