L’enquête de la Criminal Investigation Division de Port-Louis Nord sur le meurtre de Thierry Jovani Joseph, habitant Cité-La-Cure et âgé de 39 ans, s’oriente sur la piste d’un individu présenté comme la pièce maîtresse pour résoudre cette affaire. Les derniers recoupements effectués par Le Mauricien indiquent qu’il détiendrait des informations cruciales sur cette agression barbare survenue dans la soirée de mardi. La victime a, quant à elle, rendu l’âme aux petites heures du matin hier au Surgical High Care Ward de l’hôpital Jeetoo. En attendant les prochains développements de l’enquête, l’autopsie pratiquée hier matin a attribué le décès à une « rupture of pancreas and spleen. »
Les sources approchées par Le Mauricien dans la soirée d’hier tendent à confirmer qu’un exercice d’intelligence gathering mené sur le terrain devait permettre d’obtenir l’identité de cet individu présenté comme un homme clé pour la suite de l’enquête. Tout porte à croire que l’homme en question, habitant le même faubourg que la victime et connu des services de police, serait en possession d’informations déterminantes susceptibles de résoudre le meurtre de Thierry Jovani Joseph. Toutefois, le principal obstacle rencontré par les enquêteurs de la Criminal Investigation Division (CID) de Port-Louis Nord jusqu’à hier soir était de mettre la main sur lui. Selon des indications, il mène une véritable partie de cache-cache avec les limiers de la CID en vue de disparaître complètement de la circulation. Cependant, des efforts devraient être déployés pour remonter la piste de cet individu en vue d’éclaircir les circonstances dans lesquelles ce passage à tabac s’est déroulé mardi soir.
Pour l’heure, les seules indications disponibles sont que cette agression barbare impliquerait plusieurs personnes. Aucune déposition relative à cette affaire n’a été consignée jusqu’ici et ce seraient les médecins de service qui, après avoir décelé des traces d’agression sur Thierry Jovani Joseph, auraient informé la police d’Abercrombie de ce cas. Compte tenu de l’état de santé de la victime, placée depuis mardi soir au Sugical High Care Ward de l’hôpital Jeetoo, aucune statement n’a pu être enregistrée. Thierry Jovani Joseph a rendu l’âme sur son lit d’hôpital hier aux alentours de 4 h 45. Un peu plus tard dans la matinée, soit à 10 h 30, une autopsie a été pratiquée à la morgue de l’hôpital Jeetoo, Port-Louis, par le Principal Police Medical Officer, le Dr Maxwell Monvoisin. Le rapport conclut que Thierry Jovani Joseph est décédé à la suite d’une « rupture of pancreas and spleen. » L’enquête policière se poursuit.