Les performances réalisées de Noemi Alphonse, athlète souffrant d’un handicap physique, n’ont pas laissé insensibles les responsables du High Level Sports Unit (HLSU) du ministère de la Jeunesse et des Sports. En effet, elle a rejoint le cercle restreint des athlètes classés mondiaux et bénéficiera d’une assistance mensuelle de l’État à la hauteur de Rs 29 000 pour la période avril-juin. Soulignons que Noemi Alphonse avait établi cinq nouveaux records nationaux en mars, lors du 7th Sharjah International Open Athletics Meeting, organisé sous l’égide de l’International Paralympics Committee (IPC). Elle avait, par la même occasion, validé son billet pour les Championnats du monde d’athlétisme de handisport prévus du 14 au 23 juillet à Londres, en Angleterre.
Pour la principale concernée, cela a été une grosse surprise d’avoir été considérée à cette hauteur, elle qui aurait pu pourtant aller chercher, à nouveau les minima pour ces Mondiaux. Cela après que l’IPC ait fait savoir, quelque temps après ces performances, que les minima n’allaient pas être reconnus, dans le sens où le Mauritius Paralympic Committee n’avait pas renouvelé les licences à temps. « Heureusement que tout s’est par la suite très bien passé, et ce, grâce aux démarches entreprises par mon club Magic ParaSports et par la présidente Hewlett Nelson, que je remercie infiniment, aussi bien que mon entraîneur Jean-Marie Bhugeerathee et Hervé Runga », a expliqué Noemi Alphonse.