Déjà adviser coach au ministère de la Jeunesse et des Sports (MJS) et chargé de la préparation physique des sportifs mauriciens en vue des Jeux Olympiques 2016 au Brésil, Éric Milazar a été élevé au rang de conseiller de sport à cette même instance. Sa nomination est effective depuis le 23 mai 2014, à la signature de son contrat qui court sur une année, a indiqué le principal concerné.
Éric Milazar, qui a fêté ses 39 ans le 1er juin, avoue qu’il ne voyait pas venir cette nomination. « C’est assez inattendu, mais c’est un rôle que je suis prêt à assumer. J’ai toujours aimé relever les défis », renchérit l’ancien spécialiste mondial du tour de piste et qui compte pas moins de quatre participations aux Jeux Olympiques en tant qu’athlète de haut niveau (1996, 2000, 2004 et 2008). Il avait agi pour la première fois comme entraîneur en accompagnant les athlètes Fabrice Coiffic (100m) et Annabelle Lascar (800m) aux JO de Londres en 2012.
Éric Milazar précise que son rôle de conseiller national a « principalement trait à l’athlétisme mais aussi à d’autres disciplines sportives … » et se dit conscient que « c’est une attribution qui comporte des responsabilités accrues. » Il s’est déjà mis au travail en s’attaquant à son premier dossier : les équipements et autres facilités qui sont disponibles dans les stades et la rénovation. Un dossier qu’il juge « primordial » en attendant d’envisager au fur et à mesure d’autres projets, une fois bien installé dans ses nouvelle fonctions, par exemple, dans l’optique à moyen terme des prochains Jeux des îles 2015 et des JO 2016.
Pour rappel, Éric Milazar avait atteint les demi-finales du 400 m aux JO d’Athènes en 2004 et termina 5e aux mondiaux d’Edmonton en 2001 et 6e à Paris en 2003. Il détient également un diplôme de niveau 3 avec mention excellente en préparation physique qu’il avait décroché en juin 2012 après trois mois de formation passés à la Semmelweis University de Budapest, Hongrie. Il s’était aussi occupé des footballeurs mauriciens durant leur préparation en vue des 8e Jeux des îles à Mahé en 2011 et des nageurs du TFES en 2012.
En tant que conseiller, il devient donc employé du MJS, un poste qui comporte tous les bénéfices qui y sont rattachés, notamment une voiture hors-taxe dépendant de son salaire.