La dernière réunion du comité régional du MMM de la circonscription N°4 (Port-Louis Nord/Montagne-Longue) à Le Hochet, Terre-Rouge, jeudi, a été marquée par des incidents. Une vive discussion a surgi entre des membres du comité et le président, Pradeep Jeeha, auquel ils reprochent « une attitude antidémocratique et arrogante ». Joe Lesjongard, interrogé sur l’incident, indique ne pas vouloir faire de déclaration à la presse : « C’est une affaire interne au parti. » Alors que plusieurs membres, parlant sous le couvert de l’anonymat, crient, eux, à l’« injustice ».
Selon nos informations, le comité régional siégeait après plusieurs mois d’inactivité faute de locaux appropriés, entre autres raisons. Cette absence de réunions aurait été portée devant le comité central du MMM « sans qu’elle ait été discutée au préalable à l’intérieur de la régionale », ce qui n’aurait pas plu à des membres. L’un d’eux aurait alors demandé au représentant de la régionale au Comité central les raisons de sa démarche. « C’est lorsque ce dernier a commencé à répondre un peu trop précisément à la question que le président est intervenu pour y mettre un terme », indiquent des membres, qui affirment que Pradeep Jeeha aurait fait montre d’un langage agressif alors que plusieurs d’entre eux insistaient. « Linn dir sa kamarad kinn poz kestion la “ki to pe koze ? To prosekiter toi ? To kwrar to dan la Cour la ?” » Ce qui aurait envenimé la situation. Une demi-douzaine de membres ont alors préféré effectuer un walk-out « pou kalme sitiasion ». Certains concèdent même qu’on a failli en venir au mains.
Cet incident sera à présent pris au niveau du Bureau politique auquel le président de la régionale N°4 de aurait demandé des sanctions contre quatre membres à la prochaine réunion. « Cela est injuste et antidémocratique. Depi lontan nou pe subir li ek so larogans », avance un des contestataires : « Se kont li ki BP bizin pran sanksion. Nou gete sa fwa la ki zot pou fer ».