“Je serai le premier Premier ministre rasta. J’ouvrirai des sex-shops pou ki bann maniak gagn lokipasion. J’organiserai des courses de chiens et cela résoudra le problème des chiens errants. Mo pou aste bis ki ena frin e mo pou ouver restoran ki kwi zis tang.
Mais le plus important, c’est que je légaliserai le gandia. Grâce à cette mesure, je créerai de l’emploi. Je raserai les champs de cannes pour les remplacer par des champs de gandia, car nous ferons de l’import-export. Les jeunes n’auront plus honte de devenir laboureurs, parski zot pou plant gandia o lie pomdeter. Et moi, Premier ministre, à bord de mon hélicoptère, je superviserai la plantation. Le nombre de touristes augmentera et l’industrie agricole sauvera l’économie du pays.
L’association SOS Femmes battues n’existera plus. Les hommes seront plus cool après avoir fumé. Le SSR International Airport n’existera plus. Il s’appellera Maista International Airport. À l’intérieur de cet établissement, je placerai un super-piano pour pouvoir chanter mes compositions en accueillant les touristes. Bienvenue à Maurice !”