Le Moka Railway Football Club et l’Ong Prévention Routière Avant Tout ont organisé un atelier de travail sur la sécurité routière. Une réunion toutefois pas comme les autres, celle-ci ayant vu un grand lâcher de ballons aux couleurs vives. Un symbole de la visibilité, élément important pour la sécurité routière.
La sécurité routière était à l’honneur dimanche dernier lors d’un atelier de travail organisé par le Moka Railway Football Club (MRFC) et l’Ong Prévention Routière Avant Tout (PRAT). Olivier Précieux, secrétaire du Moka Railway FC, devait chaleureusement accueillir l’assistance, composée de scouts, de jeunes et de membres du club du troisième âge de la région. Alain Jeannot, président de PRAT, devait pour sa part débuter par un exposé sur la situation locale aussi bien qu’internationale en ce qui concerne les accidents de la route qui, chaque jour, tuent plus de 4 000 personnes et font plus de 200 000 blessés à travers le monde. « Les accidents de la route font plus de victimes que le terrorisme ou la grippe aviaire. Le problème, c’est que nous pensons toujours que cela n’arrive qu’aux autres », a-t-il dit. Les principales causes d’accidents – notamment la vitesse, l’alcool, la fatigue, la distraction et le non respect du code de la route – ont été dénoncées, tandis que solutions ont été proposées.
Alain Jeannot ne manquera d’ailleurs pas de conseiller aux jeunes de toujours tenir leurs parents informés de leurs déplacements et de s’assurer que ceux qui les véhiculent sont en état de conduire. « Pena pou gayg onte pou dir parents kot pe alle. Zot ena plis lexperience et zot kone kot danze la ete lor la ri. Si zot ena ene dout, par exemp sofer ine bwar, pa hesite pou telefone zot paren pou fer lot laranzma. Pa pran risk, zot ena ene sel la vi », a-t-il expliqué à l’assistance. Aux parents, il devait recommander d’insister auprès de leurs enfants pour que ceux-ci soient prudents lorsqu’ils prennent la route.
Ganessen Carpen, membre de PRAT et garagiste de profession, devait prendre le relais avec une présentation sur la mécanique. L’occasion pour lui de prodiguer quelques conseils simples, comme de toujours garder son extincteur à portée de main, par exemple dans la boîte à gants, de garder la fuse box couverte et de n’utiliser que les fusibles préconisés et non bricolés avec du fil électrique. Mais aussi de vérifier que la pression des pneus soit conforme à celle recommandée pour le modèle de véhicule, parmi d’autres conseils pratiques.
Avant de passer la parole à Jérôme Retourné de la force policière, Olivier Précieux devait regretter la disparition soudaine d’un jeune motocycliste, ami d’un membre de l’exécutif du Moka Football Club, à Baie-du-Tombeau, quelques heures auparavant. Le constable Jérôme Retourné, également engagé dans le community policing, devait ensuite rappeler les efforts de la Police et des autorités pour endiguer l’insécurité routière. Et de dresser un état des lieux chiffré de la situation et lancer un appel au sens de la responsabilité sur les routes.
Alors que Kevin Mackay, un jeune de la région, assurait une petite animation musicale durant l’atelier de travail, l’assistance a ensuite été conviée, près de la poste de Moka, à un grand lâcher de ballons aux couleurs vives, symbolisant la visibilité, élément important pour la sécurité routière. La manifestation s’est clôturée par une session pratique, animée par Ganessen Curpen, sur divers aspects de la sécurité routière. Le temps de se remémorer comment se positionner en cas de panne et comment changer ses roues.