Le Mouvement Travayis Militant (MTM) est appelé à devenir la troisième force du pays. C’est l’avis de Vasant Bunwaree, qui a invité les « petits partis » à se rallier derrière lui. Selon lui, les résultats des élections ont démontré qu’il a eu raison de s’opposer à l’alliance avec le MMM et au projet de la IIe République. Il regrette toutefois que d’autres membres du PTr ne lui aient pas emboîté le pas pour dire ce qu’ils pensaient réellement. Il déclare qu’il apportera son soutien au nouveau gouvernement pour le bien du pays, « tout en agissant comme un chien de garde ».
« Le projet de IIe République et Navin Ramgoolam en particulier sont responsables de la défaite de l’alliance PTr/MMM. L’électorat n’était pas prêt à accepter Paul Bérenger comme Premier ministre et Navin Ramgoolam n’a pas écouté les mises en garde que j’avais énoncées lors du bureau politique pour débattre de l’alliance. » C’est ainsi que Vasant Bunwaree analyse la déroute de la défunte Alliance de l‘Unité et de la Modernité aux dernières élections. « Paul Bérenger est aussi responsable que Navin Ramgoolam dans cette défaite », ajoute-t-il.
L’ancien ministre de l’Éducation se dit « heureux d’avoir pris la bonne décision au bon moment » mais regrette toutefois que d’autres cadres du Ptr ne se soient pas exprimés sur la question. « Si des personnes comme Arvin Boolell et d’autres avaient levé la voix, peut-être que Navin Ramgoolam aurait écouté. » Selon Vasant Bunwaree, le Premier ministre sortant avait trop peur d’un nouveau remake entre le MMM et le MSM, ce qui l’a poussé à conclure cette alliance. Dans la foulée, il a félicité Kee Chong Li Kwong Wing pour sa démarche de quitter le MMM, même sur le tard. Il déplore que « certains au MMM ont des difficultés à voir les choses en face ».
Regrettant des « abus de langage » au cours de la campagne, notamment de la part de Navin Ramgoolam, il avance que « celui qui m’a le plus choqué c’est quand il a fait référence aux lépreux ». Il s’explique : « Il avait demandé aux journalistes pourquoi il ne devait pas fréquenter les sociétés socioculturelles et s’ils les considéraient comme des lépreux. En tant que médecin, je crois que c’est une faute grave. »
Tout en félicitant l’Alliance Lepep pour sa victoire, Vasant Bunwaree s’est dit prêt à apporter son soutien au nouveau gouvernement pour le bien du pays. Il précise : « Je ne suis pas en train de dire que ceux qui ont gagné sont des saints. C’est la raison pour laquelle nous veillerons aussi de près à ce qu’ils mettent en pratique tout ce qu’ils ont annoncé. » Concernant l’avenir du MTM, il annonce que le parti renforcera ses instances et que des structures seront mises en place dans chaque circonscription.