Les élèves des quatre principales disciplines enseignées à l’Indira Gandhi Centre for Indian Culture (IGCIC) ont offert un aperçu de leur talent lors de la présentation de l’Ashtaprahar, spectacle donné en présence de nombreux parents et amis dans l’auditorium du centre samedi soir. Pendant une heure, les élèves ont – à travers des numéros de yoga, de cithare, de tabla et de danses – démontré l’importance de la musique dans la vie quotidienne et ses effets thérapeutiques sur les individus. « La musique agit comme des gouttelettes d’eau sur une plante fanée. Les cordes des instruments sont des antonymes au stress de la vie », a lancé la présentatrice de la soirée.
Les numéros ont été concoctés par les « gourous » de l’IGCIC, à savoir Afsar Muhammed Khan pour la danse kathak, Rahul Ramade pour le chant, Zakir Hussain pour le tabla et Ram Kishore pour le yoga, quatre professeurs qui sont aussi des artistes ayant fait leur preuve. La soirée a ainsi commencé par le « salut au soleil », Surya Namaskar, par les jeunes élèves, et ce sous la direction de Ram Kishore, avant de se poursuivre avec du chant, cette fois sous la supervision de Rahul Rama. Afsar Muhammed Khan et ses élèves ont aussi enthousiasmé le public par leur maîtrise du kathak. Ce dernier a clôturé la soirée avec une danse inspirée du soufisme.