Si le leader du MMM est convaincu d’une victoire éclatante de l’alliance PTr/MMM dans la circonscription Stanley/Rose-Hill, il souhaite ardemment que les candidats de l’Alliance Lepep perdent leur caution. « Pou gagne nounn fini gagne, anou travay pou ki nou adverser perdi kosion », a-t-il lancé à l’assistance hier soir lors de la première grande réunion de campagne électorale organisée au N° 19.
Il y avait une bonne assistance à cette réunion nocturne qui était présidée par Deven Nagalingum et à laquelle ont aussi pris la parole Patrick Assirvaden et Reza Issack du Parti travailliste ainsi que Lysie Ribot, députée sortante de cette circonscription et Philippe Boudou, le maire de Beau-Bassin/Rose-Hill. En revanche, Nita Deerpalsing qui figurait aussi sur la liste des orateurs n’était pas présente et a demandé de présenter ses excuses aux sympathisants. Les deux intervenants du PTr ont tour à tour évoqué le parcours politique du leader du MMM et ce dernier, selon eux « mérite d’être le Premier ministre » pendant ces cinq prochaines années.
L’unité nationale a également été un sujet que les différents orateurs ont privilégié dans leurs discours. A ce sujet Paul Bérenger soutient que Navin Ramgoolam et lui-même veulent faire de Maurice « un modèle d’unité dans la diversité » et qu’ils ont tous deux « la volonté » de travailler dans cette direction. Il a reconnu toutefois qu’au chapitre de l’économie, le prochain gouvernement sera confronté à quelques difficultés mais affirme que l’alliance PTr/MMM s’apprête à constituer une « top team » pour remettre l’économie du pays sur les rails.On retient aussi cette insistance de Paul Bérenger auprès des jeunes pour qu’ils adhèrent à l’alliance PTr/MMM. « Mo sipliye zot vinn avek nou », leur a-t-il lancé en les invitant à venir au meeting de demain pour prendre connaissance des propositions qui leur seront faites concernant leur avenir. « Nou pou ena bann lanons spesial a lintansion bann zenn dimans ».
Paul Bérenger a rappelé les objectifs que le PTr et son parti se sont fixés en concluant cette alliance et a affirmé hier soir que Navin Ramgoolam et lui-même respecteront les engagements pris envers la population. Il ne doute pas que cette alliance gagne ces prochaines élections ; cependant il est impératif, dit-il, que cette alliance obtienne les trois-quarts des sièges à l’Assemblée nationale afin de pouvoir réaliser tous les projets.
Paul Bérenger n’a pas ménagé encore une fois Sir Anerood Jugnauth. En commentant la candidature de Vishnu Lutchmeenaraidoo sous la bannière de l’Alliance Lepep à ces prochaines élections, le leader du MMM a qualifié celui-ci de « faussaire jusqu’au bout des ongles ».
Lysie Ribot, qui a fait ses adieux hier dans cette circonscription, a été félicitée par le leader du MMM pour le travail accompli durant ces quatre dernières années.