Comme annoncé par Week-End dans notre édition de la semaine dernière, le président de la Fédération mauricienne de Natation, Harold Lai a rencontré le président du Conseil International des Jeux (CIJ) qui se trouve être aussi le président du Comité Olympique Mauricien (COM) pour discuter de l’épineux problème qu’est la coïncidence des dates entre les Jeux des Iles et les Championnats du Monde de natation en 2015. Si le premier nommé se déroulera du 1er au 8 août, par contre les Mondiaux de Kazan débuteront le 2 août pour prendre fin le 9 du même mois. Accompagnés du directeur technique national, Philippe Pascal et de son PRO, Aline Li, le président de la FMN a tenté d’expliquer à Philippe Hao Thyn Voon et Vivian Gungaram de la nécessité que les trois jours  prévus pour les compétitions de natation aux JIOI se déroulent avant que ne commence la compétition à Kazan.
«A priori, Philippe Hao Thyn Voon a été à la fois réceptif et sympathisant face au dilemme dans lequel nous nous retrouvons à moins d’une année des Jeux. Il est conscient que nous sommes devant un problème grave et qu’il est nécessaire de trouver une solution, voire même un juste milieu. Il nous a promis son soutien pour trouver cette solution», a expliqué à Week-End, Harold Lai. Mais ce dernier reconnaît que la partie est loin d’être gagnée et qu’aussi la situation est loin d’être facile eu égard aux contraintes de tout un chacun impliqué dans tout changement de date.
«Si effectivement le fait que les JIOI et les Championnats du Monde de natation tombent à la même date pose problème. Il est aussi vrai de dire que tout changement dans les dates des compétitions à moins d’une année des Jeux va aussi poser des problèmes à l’organisation qui est une machine qui est déjà en marche à plein régime. Mardi en compagnie de notre secrétaire général, nous avons écouté la fédération de natation et les éventuelles solutions. Depuis, j’ai ouvert les discussions avec les membres du CIJ et toute décision viendra à la prochaine réunion, tout en prenant en considération la position du COJI réunionnais», a expliqué pour sa part le président du CIJ.
Une lueur d’espoir
Reste que la date de la prochaine réunion du CIJ se tiendra qu’en mai 2015 à la Réunion et sans doute que si d’entre-temps une solution n’est pas trouvée en coulisses ce sera sans doute trop tard. Toutefois une lueur d’espoir se profile déjà à l’horizon avec la position adoptée par les Seychelles et Madagascar. Harold Lai a, en effet, confirmé à Week-End que les fédérations des Seychelles et de Madagascar ont réagi à une démarche de la FMN face à ce dilemme. «Madagascar et les Seychelles , de même que les Comores se retrouvent dans la même situation que nous. J’ai pris les devants pour expliquer cette situation à mes confrères des îles et je peux vous confirmer que notre appel a trouvé un écho positif à Madagascar et les Seychelles», soutient Harold Lai.
En effet,Jean Richard Randriananadraina et David Vidot, respectivement président de la fédération de natation de la Grande île et des Seychelles ont confirmé en fin de la semaine leur soutien à la démarche de Maurice pour faire changer les dates des compétitions de natation pour les JIOI 2015.
La résistance  inter-île s’organise certes, mais quelle issue aura la démarche de Maurice sur ce dossier? La question reste posée, même si le président du CIJ a indiqué hier à Week-End qu’il a déjà eu une conversation téléphonique avec le secrétaire général du COJI Réunion. Ce dernier, dit-il, n’est pas très chaud à l’idée de changer les dates des compétitions.