Mathieu Marquet a brillé au 200 m nage libre battant au passage, son propre record national

Une fin de saison en grande pompes pour la Fédération mauricienne de natation
(FMN) et les nageurs. En baissé de rideau de la dernière journée d’activités, soit les championnats nationaux d’été tenus du 7 au 10 décembre, à la piscine du Pavillon à
Quatre-Bornes, 11 nouveaux records individuels ont été homologués, portant le total à
33, sur l’ensemble des quatre jours de compétitions.

Ils sont six garçons et quatre filles à avoir nagé dans un temps record. Parmi ceux qui ont fait forte impression, il y a le jeune Victor Ah Yong (12 ans). Le nageur du CAMO a inscrit son nom sur la liste des records à 10 reprises, effaçant au passage ses six anciennes marques respectivement aux 400 m IM (5’09’’71), 50 m papillon (28’’07), et 50 m dos (30’’02), 100 m dos (1’05’’01) et 100 m nage libre (59’’21). Chez les filles, c’est Inès Gébert (13 ans) qui a réalisé le plus grand nombre de records, soit cinq : 50 m nage libre
(28’’69), 100 m dos (1’09’’98), 200 m dos (2’33’’15), 200 m papillon (2’34’’75), 200 m IM
(2’32’’03).

En ce qui concerne les nouvelles marques nationales, Mathieu Marquet
(+19) s’est signalé à deux reprises. Dans l’épreuve du 200m, il s’est distingué
en remportant la victoire dans un temps record d’une minute, 49 secondes et 57 secondes (1’49’’57). Bradley Vincent (1’51’’40) et Grégory Anodin (1’56’’10) prennent respectivement la deuxième et troisième place. Au 400 m nage libre, Marquet a réalisé la meilleure performance sur cette distance, en stoppant le chronomètre à 3’57’’20.
L’ancien record était détenu par Benoît Fleuriot (4’03’’2) depuis 1998.