Nous avons appris avec beaucoup de tristesse le décès de notre ancien collègue Nazim Essoof, à l’âge de 47 ans, alors qu’il se trouvait en vacances à Shanghai.
Nazim Essoof a fait sa scolarité secondaire au Collège Islamic et des études en lettre à l’Université de La Réunion. Il commencé sa carrière journalistique en 1995 au Mauricien et faisait partie de l’équipe rédactionnelle chargée de produire le supplément Le Mauricien Pluriel avant de se joindre à la rédaction du Mauricien où il devait participer à la création d’une page d’analyse politique. Il était principalement un passionné de l’analyse du discours de nos dirigeants politiques. Il a quitté Le Mauricien en 1999 pour se joindre à une équipe d’amis qui ont créé le magazine Sensations. Il devait par la suite créer avec un autre ancien collègue, Rajesh Dindoyal, l’agence de communication Odysseus qu’il devait quitter pour se joindre à La Sentinelle en 2004. Il était un des responsables de l’express.mu, collaborait avec l’express dimanche et faisait partie de l’équipe de Web TV.
Cet amateur de Dostoïevski et de Quentin Tarantino, était un homme généreux, intellectuellement curieux et à la limite rebelle.
Le Mauricien présente à sa famille et ses proches ses plus sincères condoléances.