Durant son affectation à Maurice, Sandre Vegting, qui maîtrisait aussi bien l’anglais que le français, s’est fait beaucoup d’amis. Elle était très proche du personnel de la haute commission australienne et était très appréciée par les ministres et fonctionnaires avec lesquels elle était appelée à traiter régulièrement.
« Tous ceux qui l’ont connue tant au niveau des Affaires étrangères en Australie que dans les pays où elle a été affectée dans la région dont Maurice et les Seychelles, Madagascar et les Comores, gardent d’elle le souvenir d’une grande diplomate. Elle était une personne très impliquée dans les missions et les projets dans lesquels elle était engagée. Ce qui explique que depuis dimanche, on a reçu de nombreux messages de sympathie de partout. Sandra was a warm and genuine person. She was one of a kind who will be missed by many », nous a confié Susan Coles, qui lui a succédé aux fonctions de haute-commissaire de l’Australie à Maurice.
Pour Yasmina Hosanoo, elle laisse en grand vide. « C’était une patronne exemplaire et une bonne amie proche de tous les membres du personnel. Elle ne laissait personne insensible ».
Sandra Vegting s’est beaucoup impliquée dans la relance de l’Indian Ocean Rim Association qui est actuellement placée sous la présidence de l’Australie. Elle était également très engagée sur le plan social et a beaucoup soutenu les femmes mauriciennes détenues en prison. Son objectif consistait à leur donner une autonomisation afin qu’elles puissent gagner honnêtement leur vie après leur période de détention. C’est dans ce contexte qu’elle avait aidé à la mise sur pied d’un centre de formation en boulangerie et pâtisserie à la prison des femmes. « Sandra Vegting a été la seule diplomate en poste à Maurice à recourir de temps à autre aux services traiteur des détenues lors d’une réception donnée en sa résidence à Floréal. C’est la preuve de la confiance qu’elle leur faisait et de la qualité des gâteaux et de la nourriture qu’elles préparaient », souligne Susan Coles. Son aide s’est étendue au service carcéral en général. Pour elle, la formation des détenus s’inscrivait dans le cadre du soutien qu’accorde le gouvernement australien au gouvernement mauricien pour la réforme en cours dans les prisons. Un lieu qui, selon elle, est appelé à se transformer pour permettre aux prisonniers, à leur sortie, d’intégrer la société et d’y apporter leur contribution. Pour elle, il n’était pas juste qu’une personne trouvée coupable pour un délit et qui a déjà purgé une peine de prison, porte cette charge toute sa vie.
Elle était également populaire à Madagascar où elle avait lancé plusieurs projets dont un programme à l’intention des enfants de rue. Aux Comores, des jeunes femmes engagées dans la plantation de la vanille se sont lancées dans l’apprentissage de la langue anglaise sous son impulsion, ce qui leur a permis d’exporter leurs produits en Australie.
Aux Seychelles, où elle était également très appréciée, le président James Michel adressé un message à la haute commission australienne pour présenter ses condoléances. « I knew Sandra well, as a skilled and dedicated diplomat, who devoted much commitment and enthusiasm into developing the bonds of friendship and cooperation between Australia and Seychelles. Her vivacious personality and her thorough knowledge of Seychelles made her a valued partner and interlocutor. I appreciated her keen intellect and her commitment to duty. We have lost a good friend and we mourn with you and her family Sandra’s passing, but her memory will live on », affirme le président des Seychelles.
Sandra Vegting s’est jointe aux services diplomatiques en Australie en 1987. Elle a été en poste à Athènes (1989-92), au Caire (1995-98), à Bruxelles (2003-06) et à Maurice (2011-14). Elle a occupé plusieurs postes à Canberra, dont celui d’Adviser auprès du ministre des Affaires étrangères, M. Downer (1999-2002).
Un livre de condoléances a été placé, à partir d’aujourd’hui, à la réception de la haute commission australienne à Rogers House à Port-Louis à l’intention de ceux qui veulent présenter leur sympathie. Le livre restera ouvert jusqu’à vendredi entre 09 h 00 et 15 h 00.