Avec l’Observatoire de l’Énergie, c’est une nouvelle culture de la gestion de l’énergie qui est créée, a soutenu le président de l’Energy Efficiency Committee, Khalil Elahee. Il intervenait mercredi au lancement officiel de cette instance au Mauritius Institute of Training and Development, à la MITD House, Phoenix.
« Cet Observatoire de l’Énergie donnera le pouls de la situation de l’énergie à Maurice, en se focalisant, surtout dans ses futurs rapports, sur les prévisions et l’évolution des indicateurs d’énergie. La gestion de l’énergie dans des secteurs spécifiques, comme le tourisme, pourra être analysée. Cet observatoire sera un outil essentiel pour cette gestion, comprenant l’efficience énergétique du côté de la demande qui est un des objectifs de l’Energy Efficiency Management Office (EEMO) », a affirmé Khalil Elahee, en présence, entre autres, du vice-Premier ministre et ministre des Services publics, Rashid Beebeejaun, du directeur du Mauritius Institute of Training and Development (MITD), Roland Dubois, et de la directrice de l’Agence Française de Développement (AFD), Laurence Breton-Moyet.
Selon Khalil Elahee, l’Observatoire de l’Énergie n’est pas seulement une base de données des statistiques sur l’énergie. « Pendant longtemps, le Bureau central des statistiques a compilé des données concernant l’énergie dans de multiples publications, certaines en lien avec l’énergie elle-même, d’autres avec l’environnement et d’autres encore avec le transport, les bâtiments ou les ménages. Une approche holistique ou intégrée était devenue nécessaire, sous un même toit, pour mesurer et faire le suivi des flux d’énergie à travers le pays ; lier leur génération, transformation, distribution et consommation à des secteurs appropriés ; et évaluer l’impact des politiques, stratégies et de technologies », a-t-il élaboré.
« Aux industriels en quête d’un profit, aux urbanistes recherchant un développement durable, en passant par les ingénieurs en transport et tous ceux concernés par le secteur de l’énergie, cet observatoire sera un atout en termes de données fiables et opportunes, et de commentaires stratégiques et d’analyses. Le Validation Committee de l’observatoire, qui regroupe des spécialistes du secteur privé et des corps para-étatiques, sera appelé à jouer un rôle décisif en vue d’assurer la crédibilité et la pertinence de son travail », poursuit Khalil Elahee.
L’intervenant indique que le tout premier rapport de l’Observatoire de l’Énergie a été rendu possible grâce au soutien technique de l’Agence Régionale de l’Énergie de la Réunion (ARER) et de la collaboration de l’AFD, entre autres. Khalil Elahee a ensuite énuméré les projets de l’EEMO. Rashid Beebeejaun a pour sa part mis l’accent sur la nécessité de changer les mentalités afin d’atteindre les objectifs de l’efficacité énergétique à Maurice. Le DPM a ensuite procédé au lancement du site internet de l’Observatoire de l’Énergie (http: //eemo.gov.mu ou http://www.gov.mu/portal/site/EEMOSite/)
De son côté, Laurence Breton-Moyet a salué la coopération entre l’AFD, l’ARER et les autorités mauriciennes dans le cadre de la promotion de l’efficacité énergétique à Maurice.