Le prix Nobel de Littérature 2008 Jean-Marie Gustave Le Clézio recevra le titre de docteur honoris causa lors de la première cérémonie de remise des diplômes de l’Open University of Mauritius mercredi prochain à 10 h au Mahatma Gandhi Institute (MGI), Moka. Ce titre honorifique offert par une université ou une faculté à une personnalité éminente vient, d’une part, souligner son oeuvre et, d’autre part, donner une visibilité à l’université qui le décerne. Pendant la semaine, JMG Le Clézio procédera aussi à la proclamation du Prix Jean Fanchette 2015 et du premier Prix Jean Fanchette des Jeunes.
Ils seront environ 400 diplômés à recevoir leur certificat de l’Open University of Mauritius ce mercredi. Le Pr Issa Asgarally, linguiste et cofondateur – avec JMG Le Clézio – de la Fondation pour l’Interculturel et la Paix (FIP), prononcera un discours à l’intention des diplômés. La veille, le prix Nobel de Littérature 2008 proclamera le Prix Jean Fanchette 2015. Ce concours organisé par la mairie de Beau-Bassin/Rose-Hill a reçu 28 envois pour cette 11e édition consacrée aux oeuvres de fiction et non-fiction. Cette année-ci, le jury est composé d’Issa Asgarally ainsi que de JMG Le Clézio et de son épouse Jemia, coauteure de Sirandanes et de Gens des nuages. La cérémonie est prévue pour 19 h dans la Salle du conseil de Beau-Bassin/Rose-Hill.
Le jeudi 9 juillet, JMG Le Clézio donnera une conférence en la Résidence de France à Floréal sur le thème “L’interculturel, du particulier à l’universel”, accessible uniquement sur invitation. Le lendemain, il sera à l’IFM, à Rose-Hill, pour la proclamation du premier Prix Jean Fanchette des Jeunes. Ouvert aux jeunes de 15 à 18 ans, le jury composé de Nuckiren Pyneeandee et Nicholas Natchoo, chargés de cours au Mauritius Institute of Education (MIE), d’Anjani Murdan et de Corrine Vigoureux, enseignantes, et d’Amarnath Hosany, auteur de littérature jeunesse, a reçu 32 envois. Ce concours est une collaboration de la mairie de Beau-Bassin/Rose-Hill et de l’IFM.
Se définissant lui-même de nationalités française et mauricienne, Jean-Marie Gustave Le Clézio est né le 13 avril 1940 à Nice. Écrivain en langue française, son premier roman, Le Procès-verbal, publié en 1963, a très vite connu un vif succès. « Jusqu’au milieu des années 70’, son oeuvre littéraire porte la marque des recherches formelles du Nouveau roman. Par la suite, influencé par ses origines familiales, par ses incessants voyages et par son goût marqué pour les cultures amérindiennes, Le Clézio publie des romans qui font une large part à l’onirisme et au mythe (Désert et Le Chercheur d’or), ainsi que des livres à dominante plus personnelle, autobiographique ou familiale. Il est l’auteur d’une quarantaine d’ouvrages de fiction (romans, contes, nouvelles) et d’essais. Le prix Nobel de Littérature lui est décerné en 2008 en tant qu‘“écrivain de nouveaux départs, de l’aventure poétique et de l’extase sensuelle, explorateur d’une humanité au-delà et en dessous de la civilisation régnante”. »