Si les répétitions des choeurs et solistes mauriciens s’enchaînent depuis fin juillet pour la Traviata, les chanteurs solistes étrangers viennent d’arriver à Maurice et ont déjà participé à quelques répétitions avec leurs homologues mauriciens, notamment Véronique Zuël dans le rôle principal de Violetta. Partenaire d’Opera Mauritius, l’hôtel Sofitel a proposé mardi dernier un petit concert privé au cours duquel les solistes étrangers et mauriciens réunis pour la Traviata ont interprété différents extraits de l’oeuvre de Verdi. C’était la première fois que cette nouvelle équipe lyrique faisait face à un public.
Les invités de l’hôtel Sofitel ont pu entendre mardi soir les quatre principaux interprètes de la Traviata en solo sur un accompagnement au piano proposé par le chef d’orchestre Martin Wettges, qui a également introduit chaque artiste. Véronique Zuël a ouvert le feu par une prestation tout à fait époustouflante qui a au moins permis de comprendre que le rôle de Violetta demande une maîtrise vocale particulièrement complète et une grande expressivité. Elle était suivie par le baryton autrichien Michael Kraus qui interprétera le rôle de Giorgio Germont, le père d’Alfredo, lors des représentations du 20 et du 22 septembre. Markus Brück assurera quant à lui celles du 14, du 15 et du 18 septembre.
Le rôle d’Alfredo, amoureux éperdu de Violetta, est quant à lui interprété par le ténor roumain Alexandru Badea, au lieu de Francesco Petrozzi qui avait été annoncé au début de l’année. Pour cette prestation en solo, Alexandru Badea a préféré proposer un extrait d’un autre opéra de Verdi, Rigoletto, qui fait partie de la même trilogie. Il nous a expliqué son choix le lendemain juste avant une nouvelle répétition : « Je n’ai pas voulu jouer l’air d’Alfredo car pour cette oeuvre, j’ai besoin du contexte du spectacle pour être dans une disposition et une sensation particulières à cet extrait. D’ailleurs, je ne l’ai jamais interprété hors du spectacle. J’ai préféré jouer cet air très connu de Rigoletto, La donna e mobile, car c’est toujours Verdi, c’est agréable, simple et direct. Le public connaît bien et cela instaure tout de suite un climat convivial avec lui. »
Katrin Caine est ensuite apparue sur scène dans le rôle de Flora Bervoix, l’amie de Violetta Valéry. Les solistes assurant les autres rôles se sont joints, pour conclure, au couple mythique d’Alfredo et Violetta qui ont interprété Brindisi. Outre les clients et invités de l’hôtel, une équipe de la télévision allemande ZDF était présente dans le cadre de la préparation d’un petit documentaire sur Opera Mauritius, qui passera le 31 août aux heures de grande écoute dans une émission culturelle.