La National Coast Guard a lancé deux opérations lundi et hier ayant débouché sur la saisie de plusieurs équipements illégaux pour la pêche et l’arrestation de braconniers.
La première opération a été montée le lundi 9 janvier par les éléments de la National Coast Guard de Trou-aux-Biches, ceux de l’Emergency Response Team et de la police régulière de la division Nord. La descente menée par les trois unités d’intervention a abouti à la saisie à Balaclava d’un filet mesurant 37 x 1,10 mètres, dont les mailles font 5 cm. Deux habitants de Grande Pointe-aux-Piments ont été verbalisés pour pêche sous-marine illégale et pour possession de poissons pêchés illégalement. Des cagoules, des tubas et différentes espèces de poissons ont été saisis à des fins d’enquête.
Les éléments de NCG de Grand-Baie ont interpellé hier quatre habitants de Triolet pour pêche sous-marine illégale à Pereybère. Quatre “spearguns” ont été saisis à l’issue de cette l’opération par les garde-côtes. Les braconniers, qui se sont montrés violents lors de leur interpellation, n’ont pu faire de résistance pendant longtemps étant donné l’effectif déployé lors de cette descente. Ils ont été inculpés pour « Bearing Offensive weapon », « Assaulting Police », « Obstructing a police officer in the execution of his duties », « failing to stop » et « Illegal underwater fishing ».
Au cours d’une sortie opérationnelle hier, le Dornier Aircraft a repéré deux “sports fisher” opérant à 22 et 15 miles nautiques de l’île Plate. Des photos ont été prises et les skippers seront verbalisés pour « operating pleasure craft outside 8 nautical miles ». L’opération menée hier a donné à la NCG l’occasion de répondre à ses défis logistiques et opérationnels visant à réduire les activités de pêche illégale.