Après plus de six mois de négociations et de tractations, la part du groupe BAI au sein de la Britam (Kenya), soit 23,3 % des actions, a été rachetée par des intérêts kényans. Cette annonce officielle a été faite ce matin après le Clearance de la Nairobi Stock Exchange à l’ouverture du marché au Kenya. Avec ces recettes de l’ordre de Rs 2,6 milliards, la cagnotte de remboursement des victimes du Super Cash Back Gold de BAI et de l’opération Daylight Robbery, devrait atteindre la barre des Rs 4 milliards en attendant que les derniers obstacles pour la vente de la clinique Apollo-Bramwell, pour la somme brute de Rs 2,1 milliards, ne soient aplanis.