Steve Obeegadoo a été élu hier au premier tour à la présidence de la commission du parlement panafricain de l’Éducation, des Ressources humaines et de la Culture pour trois ans. « Je suis très honoré de la confiance placée en moi. J’ai été élu sur la base du travail abattu au sein de cette commission durant les dernières années. C’est la deuxième fois qu’un parlementaire mauricien est choisi pour assumer de hautes responsabilités au sein du parlement panafricain après le mandat de Françoise Labelle comme vice-présidente du parlement panafricain. »
Une délégation de cinq parlementaires avait fait le déplacement en Afrique du Sud pour la réunion du parlement panafricain consacrée au renouvellement de ses instances. Elle était composée de Françoise Labelle, de Reza Issack, de Stéphanie Anquetil, de Pritiviraj Roopun et de Steve Obeegadoo. Les délégations parlementaires aux réunions du parlement panafricain doivent obligatoirement comprendre des femmes et des parlementaires de la majorité et de l’opposition.
Le parlement panafricain agit comme un consultant pour les chefs d’État de l’Union africaine. Après une phase de concertation, cette instance souhaite maintenant acquérir certains pouvoirs législatifs.
Dans une déclaration au Mauricien hier soir, Steve Obeegadoo a affirmé qu’il souhaite mettre l’accent sur l’importance de l’Éducation en Afrique et dans ce contexte, il se propose de relancer le Forum des parlementaires pour l’Éducation.
Il sera de retour au pays cet après-midi et sera au parlement pour les débats sur l’avortement demain.