Depuis plus de 24 heures, la Criminal Investigation Division (CID) de Curepipe recherchait activement Akash Auckloo, suspect principal du meurtre de son père Dhanand Auckloo, 63 ans. Il a été retrouvé pendu dans un terrain à Camp-des-Embrevades, Pamplemousses, vendredi après-midi.
La police et les éléments du Scene of Crime Office (SOCO) se sont rendus sur les lieux pour un constat et ils soupçonnent un suicide. Le cadavre a été emmené à la morgue de l’hôpital du Nord pour une autopsie. Cependant, l’épouse d’Akash Auckloo, qui avait pris la fuite avec lui dans une voiture jeudi, est toujours recherchée. Les enquêteurs estiment qu’elle pourrait apporter un éclairage sur le déroulement du crime à Forest-Side. D’ailleurs, les hommes de l’assistant surintendant Clifford Frichot ont fait des descentes dans plusieurs régions de l’île vendredi, sans succès.
Ce parricide s’est déroulé à Résidence St-Luc, Forest-Side, alors que père et fils étaient à la maison. Un voisin a déclaré à la police de Curepipe avoir entendu les deux se disputer, alors que les autres habitants de la maison étaient absents. La fille du sexagénaire, Anuka, avait accompagné sa mère dans une boutique pour acheter de la nourriture. C’est en revenant qu’elle a remarqué la présence d’un individu, couvert d’un drap, sous la table du salon. Pensant avoir affaire à un intrus, elle avait alerté la police de la région. Puis, elle s’est approchée de la table et s’est rendu compte qu’il s’agissait du corps sans vie de son père, maculé de sang, et les mains ligotées. Au même moment, Akash Auckloo a pris la fuite avec son épouse à bord d’une voiture. C’est sa soeur qui a remarqué qu’il filait à l’anglaise. Les soupçons sont vite tombés sur lui, d’autant plus qu’il avait l’habitude de frapper ses parents. Entre-temps, l’autopsie a conclu que Dhanand Auckloo a reçu plusieurs coups de couteau à l’abdomen. Les enquêteurs n’écartent pas la possibilité que l’épouse d’Akash Auckloo l’ait aidé dans ce crime.